[CP] Faux depart pour Dovizioso et Crutchlow



On attendait avec impatience de voir les rouges reprendre la piste afin de comprendre dans quelle mesure Gigi Dall’Igna avait déjà, ou pas, apporté sa griffe sur une Desmosedici plutôt rouge pâle depuis plusieurs saisons.

Et force est de constater que c’est plutôt du côté du garage Pramac qu’il faut se tourner pour trouver un chrono respectable de la GP14.

En effet, si le jeune italien pointait en huitième position, c’est près d’une seconde plus loin qu’on trouvait trace de la première machine de l’écurie officielle (même si Iannone roule également sur une machine officielle).

Bien entendu, il ne s’agit là que d’un début et comme de juste, les pilotes relativisaient l’importance d’une première journée qui, espérons-le, n’augurera pas du reste de la saison.   

Andrea Dovizioso (Ducati # 04) – 12 (2m02.497s)

«Aujourd’hui, c’était une journée un peu étrange. Il ne faut pas accorder trop d’importance  à cette première journée parce qu’il faut trouver le bon feeling après des mois d’inactivité. Nous avons eu une autre moto à tester, mais nous n’avons pas pu faire beaucoup de tours et tester tout ce que nous avions prévu. Heureusement, il nous reste deux jours, de sorte que ce n’est pas un grand problème. C’était la bonne décision de commencer à rouler sur la moto 2013 pour reprendre là où nous nous sommes quittés la saison dernière. Ensuite nous sommes immédiatement passés sur la nouvelle moto pour voir la différence, mais malheureusement, je n’ai accompli que 27 tours à son guidon. Je suis sûr que les choses se passeront beaucoup mieux demain ».

Cal Crutchlow (Ducati N ° 35) – 14 (2m02.860s)

«D’abord et avant tout, c’était bon de pouvoir remonter sur la moto après deux mois et demi de congé. Nous avons roulé avec la GP13 en matinée et avec la GP14 l’après-midi, et c’est clair que nous avons du travail devant nous parce que les motos ne sont pas trop différentes l’une de l’autre. La plupart des changements sont cosmétiques, mais le feeling sur la moto est similaire. Le GP14 entre un peu mieux en virage et c’est ce que nous cherchions. Nous avons utilisé deux trains de pneus pour toute la journée car pour le moment, le but de construire notre confiance pour aller plus vite avec cette moto. Nous avons aussi eu beaucoup de choses à essayer au niveau de l’électronique et c’est pourquoi je n’ai pas fait trop de sorties l’après-midi. Ducati a vraiment travaillé dur et je suis enthousiaste ».

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store