Rabat : « Personne ne peut me mettre plus de pression que je ne m’en mets moi-même »



3ème du championnat en Moto2 l’an passé derrière Pol Espargaro et Scott Redding, Esteve Rabat est désormais le favori de la course au titre pour la saison 2014. Le pilote espagnol, qui a trouvé refuge chez Marc VDS, a justifié ce statut en réalisant le meilleur temps des premiers essais officiels cette semaine. Lucide, méthodique, travailleur infatigable, Rabat ne semble pas déstabilisé par le contexte nouveau dans lequel il se trouve. Il nous confie ses premières impressions après 3 jours de travail à Valencia.

GP-Inside : Quelles sont vos premières sensations après ces essais de Valencia ?

Esteve Rabat : « Je suis très content de la moto, de mon équipe. On a beaucoup travaillé pour essayer de très nombreuses solutions et nous avons toujours été en mesure de faire progresser nos performances, que ce soit celles de la moto ou les miennes. On a essayé de nouveaux carénages, de nouveaux bras oscillants, les résultats sont intéressants donc je suis très content »

GP-Inside : Quel est le point le plus difficile quand on change d’équipe, est-ce que c’est de trouver un langage commun avec son nouvel ingénieur ?

Esteve Rabat : « C’est évidemment très important de parvenir rapidement à trouver les bons mots avec son ingénieur. En ce qui nous concerne, la communication avec l’équipe est bonne. Lorsque j’explique mes sensations à mon ingénieur, Pete (Benson), il me propose des modifications et chaque fois qu’il est intervenu sur ma machine, cela a permis de solutionner les problèmes qui se posaient à nous. Pour moi c’est le plus important quand on change d’équipe ».

GP-Inside : La nouvelle Kalex est-elle très différente de celle de l’an dernier ?

Esteve Rabat : « D’abord le carénage est un peu plus imposant, ensuite le châssis est un peu plus souple, ce qui me paraît être un avantage en cas de pluie, en tout cas je suis très content des sensations que j’ai ressentie à son guidon »

GP-Inside : Etait-ce important pour vous de réaliser le meilleur temps ?

Esteve Rabat : « Non, pour ces essais, les temps absolus ne signifient pas grand-chose, même si c’est bien de l’avoir fait. Mais par exemple, je n’ai pas pu réaliser le meilleur chrono le dernier jour mais je suis avant tout content des sensations que j’ai eues, de la régularité des temps que j’ai pu avoir, des bases de réglages que nous avons trouvées durant ces trois jours ».

GP-Inside : Avez-vous beaucoup travaillé sur l’usure des pneus ?

Esteve Rabat : « Oui, cela fait partie des domaines sur lesquels nous avons travaillé. On a fait de très longues séries de tours pour voir comment évoluaient les pneus. On est parvenus à trouver un bon rythme, avec des chronos très réguliers, ce qui est très important en course, je suis très content du travail qu’on a effectué sur ce terrain »

GP-Inside : C’est une année délicate pour vous parce que vous êtes le favori, cela change-t-il quelque chose ?

Esteve Rabat : « Non pas vraiment. Sur le papier, c’est vrai que je suis le mieux placé pour le titre, mais il y a beaucoup d’autres pilotes qui veulent et qui peuvent gagner. Ce que l’on doit faire, c’est travailler chaque jour sans nous relâcher, c’est le seul moyen que l’on a pour avoir une chance d’atteindre nos objectifs

GP-Inside : Mais cela rajoute quand même de la pression sur vos épaules ?

Esteve Rabat : « Non parce que personne ne peut mettre autant de pression sur moi que je ne m’en mets moi-même ! Cela ne change rien à mes yeux. A chaque fois que j’arrive sur un circuit, je veux gagner la course, je veux être le meilleur, donc la pression est déjà maximale, on ne peut pas m’en ajouter davantage ! »

GP-Inside : Qu’allez-vous faire ces prochains jours ? Un peu de repos avant d’aller à Jerez pour les prochains essais ?

Esteve Rabat : « Non, je vais retourner à Almeria, en fait c’est comme si j’habitais sur ce circuit ! Je vais faire du vélo, un peu de course à pied, faire un peu de musculation, et si je peux j’irai rouler. Je vais continuer à m’entrainer en modulant l’intensité parce que je veux arriver à 100% de mes possibilités à Jerez pour être en mesure de réaliser les meilleures performances possibles »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de