Nicky Hayden nous éclaire beaucoup plus sur la catégorie Open !



Dans une interview accordée à notre confrère Superbikeplanet, Nicky Hayden, est sans doute le premier à nous faire comprendre pourquoi les Usines en général, et Honda en particulier, tiennent tant à continuer à écrire leurs propres programmes électroniques au lieu d’utiliser celui fourni par la Dorna pour la catégorie Open, à savoir le Magneti Marelli…

Nicky Hayden : «Je pense qu’avoir deux sortes de règles dans une seule catégorie est grandement perturbant pour les fans de MotoGP. 

Schématiquement, nous avons seulement un contrôle de Wheeling, donc si vous le réglez pour le virage deux, il affectera aussi le virage huit.  
Il n’est donc pas facile de juste dire à son ingénieur « hé, j’ai besoin de plus d’anti-wheeling ici, moins là, plus là. »
Vous avez seulement Un réglage d’anti-wheeling. 

Une grande partie du système est comme cela. Donc vous devez trouver un compromis pour le circuit entier. »

Quand on sait que les teams d’usine, malgré l’interdiction d’avoir des GPS, règlent électroniquement leurs motos virage par virage, on comprend d’autant mieux la frustration de l’Américain et une partie des différences de performances entre les RC213V et RCV1000R.
Une partie seulement, puisque le pilote Aspar se plaint également du manque de puissance de sa Honda.

Il semble évident que Nicky Hayden est déçu de la catégorie Open; ses nombreuses déclarations montrent qu’il analyse, point après point, tous les paramètres qui le relèguent loin des motos d’usine.
Merci à lui de nous en faire profiter. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de