Xavier Siméon, Jerez : une reprise sobre mais constructive



Après sa terrible chute d’Almeria où il se fracassait le menton contre le guidon de sa machine, il était temps pour Xavier Siméon, après avoir manqué les premiers essais de la saison, à Valence, de retrouver le chemin du circuit.

Et c’est ce qu’il a fait hier, en Andalousie, pour la première des trois journées d’essais du second test officiel Moto2.

Bien entendu, si le Belge était impatient d’enfin débuter sa nouvelle campagne, il aura dû composer avec un cou encore récalcitrant : « Je n’ai plus de douleur dans la bouche mais en revanche, j’ai une grosse entorse au cou qui m’empêche de bouger librement la tête. Je me fais soigner par un ostéopathe et je dois reconnaître que la situation s’améliore de jour en jour. Ceci dit, de toute ma carrière, c’est la chute qui m’a occasionné le plus de séquelles physiques et c’est pourquoi je pense qu’il faudra encore un peu de temps pour ne plus rien ressentir ».   

L’objectif était donc de retrouver des sensations sans pour autant prendre tous les risques : « l’objectif de la journée était clairement de retrouver des sensations au guidon de la Suter et d’ainsi lancer ma saison. En m’élançant ce matin, j’étais décidé à accomplir un maximum de tours mais sans prendre trop de risques après trois mois sans moto. Ceci dit, ce n’est jamais facile de rouler calmement et au final, c’est peut-être même plus dangereux, donc on finit par se prendre au jeu et par pousser un peu ».

Le belge clôturait la journée avec un treizième chrono et tirait un bilan positif de ce retour à la compétition : « Je ne peux évidemment pas dire que je suis content avec une treizième place mais vu les circonstances et notamment cette douleur au cou, je suis relativement satisfait de cette première journée d’essais. Nous n’avons pas roulé sur la moto de 2013, nous avons directement commencé avec la 2014. La journée s’est déroulée bizarrement avec le matin, de très bonnes sensations mais des chronos modestes, ensuite, nous avons effectué quelques changements sur la moto et la situation s’est inversée, les sensations n’étaient pas exceptionnelles mais les chronos baissaient sensiblement. Enfin, après d’autres changements, je me sentais en mesure de pousser plus mais avec le trafic et les Moto3 en piste, je n’ai pas vraiment eu de tours clairs ».   

Place donc à la seconde journée de ces tests de Jerez…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de