Jeremy Burgess : «si vous ne pouvez pas gagner, il vaut mieux rester à la maison »



Alors qu’on pensait le couple indissociable, le dernier Grand Prix de la saison 2013, à Valence, était le théâtre d’une fin de collaboration douloureuse entre Valentino Rossi et son chef mécanicien, l’Australien Jeremy Burgess.

Nous avions eu l’occasion de revenir longuement avec lui sur cette séparation (lire ici) et à l’occasion, le technicien aux multiples sacres, nous avait rappelé à quel point il pensait que Valentino Rossi courrait après quelque chose qu’il n’était probablement plus en mesure d’atteindre.

Dépassé, selon lui, par la fougue de ses jeunes adversaires, Burgess craignait avant tout pour l’intégrité physique de son pilote mais ce n’est pas pour autant qu’il voulait l’abandonner en tirant sa révérence.

Quoi qu’il en soit, son licenciement s’est imposé à lui et force est de constater qu’il conserve un peu d’amertume.  

« Au moment même, cette décision m’a surprise. Il y avait des divergences quant à la façon dont nous voulions continuer en MotoGP. Il voulait rester jusqu’en 2016, 2017, nous en avons parlé, mais je n’étais pas prêt à m’engager pour une aussi longue durée. Je préférais un contrat année par année.

Mais ce n’était pas la seule différence. Valentino aime le monde de la course et il presque tout autant de rouler que de gagner alors que pour moi, la victoire est tout. Ne pas gagner pendant deux ans en MotoGP était une situation complètement différente de celle que j’ai vécue pendant les 34 dernières années. J’ai toujours pensé que si vous ne pouvez pas gagner, il vaut mieux rester à la maison. Lorsque nous étions chez Ducati, je me suis souvent senti comme si nous n’étions pas dans la même course que les trois premiers. Je ne peux pas considérer les courses, comme le font de nombreux techniciens européens, comme un simple travail ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : Cycle News

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de