Le bénéfice 2013 de Repsol se casse les dents sur YPF et chute de 90%



Il y a deux ans, lorsque la Dorna annonçait que l’Argentine serait une des futures destinations du MotoGP, les réactions de Repsol et de l’Espagne ne se faisaient pas attendre.

En effet, à l’époque, le gouvernement argentin venait d’annoncer l’expropriation de 51% des actions de YPF, la filiale argentine du groupe pétrolier.

Cette expropriation, qui ouvrait un conflit diplomatique entre l’Espagne et l’Argentine, vient toutefois de se clôturer grâce à un accord entre les parties prévoyant le paiement effectif de 5 milliards de dollars (3,6 milliards euros) et l’abandon réciproque des actions en justice et d’arbitrage entreprises.

Toutefois, le bénéfice net du groupe pétrolier a fondu en 2013, reculant de 90,5%, à 195 millions d’euros, affecté par 1,3 milliard de provisions passées pour répercuter les pertes liées à la nationalisation d’YPF.

Un tel recul pourrait-il porter atteinte aux investissements de Repsol en MotoGP à l’aube du renouvellement des plantureux contrats ? Probablement non puisque le bénéfice net de l’entreprise, en 2013, s’élevait tout de même à 1,823 milliard d’euros !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : lalibre.be et romandie.com

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de