Fausto Gresini pleure Marco Simoncelli et fait l'impasse sur Valence.



Fausto Gresini était déjà le team manager de Daijiro Kato lorsque celui-ci se tua, en 2003, sur le circuit de Suzuka, et voilà que la douloureuse histoire se répète pour l’Italien, mais cette fois avec un pilote qu’il a vu grandir, un pilote qu’il aimait comme son propre fils.

Et cette douleur qu’il ressent, elle n’est pas prête de s’estomper. « Le jour après, on souffre encore plus », raconte Fausto.

« C’est arrivé si vite que je suis sans voix. Je sais que notre sport est une profession dangereuse, que le risque fait partie du jeu, mais vous avez toujours espoir que rien ne se passe. Quand ça arrive, et que vous le vivez, alors tout change, c’est difficile à accepter. C’est un accident causé par une série de circonstances négatives incroyables, la moto est revenue à l’intérieur de la courbe plutôt que d’en sortir, et il a été heurté sur la piste la plus large du championnat ».

Fausto Gresini ne gardera que de bons souvenirs de son Super Sic : « J’ai tellement d’images qui me viennent à l’esprit de ces deux années passées ensemble. Marco était spontané, il faisait toujours ce qu’il pensait, avec un cœur en or et toujours joyeux. Je ne me souviens pas l’avoir vu en colère une seule fois. Il a toujours été loyal avec lui-même et avec les autres, il aimait le défi et nous, son équipe, nous étions juste un outil pour réaliser ses rêves et donner libre cours à sa passion. »

Après la mort de Kato, le manager italien avait trouvé la force de continuer mais ici, s’il ne veut pas penser à l’avenir, il sait que la douleur est trop forte pour que son équipe se déplace à Valence. « Cette fois-là, nous avions réussi à trouver la force de continuer parce que nous voulions faire le soleil de Daijiro et lorsque Gibernau a remporté la course suivante, en Afrique du Sud, il y a eu comme une sorte d’étrange magie. C’était comme si Kato avait conduit avec Sete. Pour l’année prochaine, je n’y ai pas encore pensé mais la seule chose certaine est que mon équipe ne participera pas au prochain Grand Prix à Valence, et aux essais prévus le jour après la course ».

Stay tuned !

Source: GPone.com

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de