Rookies Cup, Enzo Boulom : « Je vise le top5 à la fin de l’année »



Après deux tentatives infructueuses aux sélections de la RedBull Rookies Cup, la troisième (et dernière !) fut la bonne pour Enzo Boulom. Le vice-champion de France intègre ainsi un des championnats considérés comme l’antichambre des Grand-Prix.
Il fera figure de rookie parmi les Rookies, mais espère bien briller dès sa première saison. Préparation hivernale, choix sportif et objectifs, suivez le guide !

 

GPi : Tu as effectué tes différents roulages hivernaux au guidon d’une Yamaha R6. Peux-tu nous expliquer ce choix ?

Enzo : « La R6 m’a été proposé par Jean Claude Hogrel. Il me fallait absolument une moto pour rouler cet hiver. Finalement je n’ai pas fait beaucoup de kilomètres avec, parce que les conditions n’étaient pas favorables. Le gros avantage, c’est qu’une 600cc coûte beaucoup moins cher à faire rouler par rapport à une Moto3. »

 

GPi : Tu n’as pas peur que ça te perturbe une fois sur ta Moto3 ?

Enzo : « Si, par rapport au poids surtout mais aussi par rapport à la puissance car on ne prend pas les mêmes trajectoires avec ces motos. Ce qu’il y a de bien, c’est que quand je repasse sur la Moto3 elle est beaucoup plus saine et j’arrive mieux à la faire tourner grâce au travail réalisé sur la 600cc qui est impossible à faire tourner. J’ai pu travailler beaucoup d’autres choses comme le pilotage ou le placement sur la moto qui vont vachement me favoriser sur la KTM. Au final, j’ai appris à mieux rouler et à moindre frais. »

 

GPi : D’ici aux essais Rookies cup du 16 au 18 avril, tu seras remonté sur une Moto3 ?

Enzo : « Normalement oui car je vais faire les essais du pré-Mans (ndlr : en championnat Moto3 FSBK) ou alors la course de Jerez en CEV, on ne sait pas encore pour l’instant. »

 

GPi : D’ailleurs, ton programme en général sera fait de quoi ?  

Enzo : « En plus de la Rookies Cup je ferai aussi quelques courses du championnat de France, celles qui ne sont pas en concurrence de date avec mon championnat principal. C’est important de rester en France car la fédération m’aide.
On s’était inscrit pour faire toutes les courses du CEV mais malheureusement ça va être difficile de faire tout le championnat par rapport au budget mais également parce que cette année je vais être beaucoup pris, car j’ai le baccalauréat en fin d’année. Il ne faut pas que je loupe les cours ! C’est casiment sûr que je ferai les deux dernières courses du championnat espagnol et peut-être aussi la course du championnat d’Europe. »

 

GPi : En France ce sont les pilotes participants au FSBK qui peuvent prétendre à une wild-card au GP de France… est-ce aussi une des raisons de ta participation au championnat français ? 

Enzo : « Pas forcément car cette année en même temps que le GP de France il y aura le CEV. On ne sait pas encore laquelle des deux courses on choisira, mais le CEV pourrait être pas trop mal car le niveau est le même et le coût serait moins important. »

 

GPi : Reconcentrons nous sur ton championnat principal. Quel sera l’objectif ?

Enzo : « Je vise le top5 à la fin de l’année. »

 

GPi : En sachant que seulement deux pilotes ont réussi cette performance – Hanika 3ème et Bastianini 4ème pour leur première année – est-ce que tu ne penses pas que c’est trop ambitieux ?

Enzo : « Je pense que c’est vraiment ambitieux mais si on n’a pas d’ambition on ne fait rien. Ça va être dur c’est sûr mais avec de la régularité, de la concentration et beaucoup d’application durant les séances, je pense que je peux y arriver. »

 

GPi : Est-ce que tu as jeté un œil à la liste de tes adversaires, et si oui, qui crains-tu ?

Enzo : « Oui et c’est aussi pour ça que je me suis fixé un objectif assez haut. Pendant les deux dernières courses du CEV la saison dernière, il y avait beaucoup de pilotes que je retrouverai cette année et on était dans les mêmes chronos. Ce n’était pas les derniers du championnat mais ceux qui figurent dans les huit premières places. Je les crains plus ou moins tous ceux-là, mais on verra au fil de la saison. »

Stay Tuned !
Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de