"Tom" Lüthi : Mon objectif est d'être champion du monde cette année!



Thomas Lüthi revient sur sa blessure et nous partage sa vision de la saison qui s’annonce.

 

GP-Inside: Cela fait un an depuis votre blessure au bras; comment allez-vous, physiquement?

Thomas Lüthi: « Oui, cela fait un an complet . C’était en février. Je vais plutôt bien et quand je prends en compte ce qu’il s’est passé il y a un an, c’est très bien. Sur la moto, j’ai pu forcer à nouveau et c’est très bon aussi. A la salle de gymnastique, j’ai encore très mal et mon bras droit me limite, mais à un niveau déjà très élevé et j’en suis heureux. »

GP-Inside: Nous avons vu que vous étiez très rapide aux tests précédents, à Valence et ici, à Jerez, où vous êtes dans les plus rapides; cela vous met en confiance?

Thomas Lüthi: « Oui, jusqu’à maintenant les tests ont été assez bons et j’en suis content. Aujourd’hui, les conditions étaient un peu difficiles car nous avons dû nous battre avec le vent. Nous avons déjà de bonnes bases avec cette moto et nous nous concentrons sur la mise au point. Nous n’avons pas de nouvelles pièces à essayer. Comme la moto est déjà bien dégrossie, le travail est un peu difficile car la plupart du temps où nous changeons quelque chose, nous partons dans une moins bonne direction. C’est un signe que nous sommes dans la bonne direction. »

GP-Inside: Qu’est ce qui a changé sur la Suter 2014 par rapport à celle de l’année dernière?

Thomas Lüthi: « Il n’y a pas de grosse évolution. Juste deux ou trois petites choses importantes.
Je ne crois pas qu’une Kalex, une Suter ou une FTR  puisse faire gagner une demi-seconde. Les Moto2 sont une catégorie où le niveau est déjà très haut et il est difficile de développer une meilleure moto.
Mais Suter a fait un bon travail et nous sommes compétitifs, ce qui est l’essentiel. »

GP-Inside: J’ai l’impression que vous allez vous battre pour le titre, comme il y a deux ans?

Thomas Lüthi:  « Oui, je le pense. Je me sens prêt. L’accident de l’année dernière m’a fait perdre toute chance et m’a atteint profondément. Mais pour m’en sortir, j’ai dû être plus fort mentalement et, avec le team, nous avons obtenu six podiums dans la seconde partie de saison, ce qui nous a rendu encore plus fort. C’est la chose positive de l’année dernière. »

GP-Inside: Quel a été le pire moment, l’année dernière; immédiatement après l’accident ou peut-être aux USA?

Thomas Lüthi: « Après l’accident, j’étais vraiment très mal car j’ai perdu beaucoup de sang, et pendant une semaine, je n’ai rien pu faire à part dormir et me réveiller pour des périodes de dix minutes avant de me rendormir. C’était également difficile mentalement car je ne savais pas si je pourrais à nouveau remonter sur une moto. 
Concernant Austin, je m’y suis rendu car j’avais vu la course du Qatar à la télévision depuis mon canapé, et je m’étais dit « je peux le faire, je peux y aller » alors j’ai embêté tout le monde jusqu’à ce qu’ils me laissent y aller. En arrivant, je pensais toujours que c’était possible mais dès le premier jour sur la moto, je me suis rendu compte que « non, aucune chance ». Et là, ce fût très difficile mentalement et j’étais très abattu à nouveau. Heureusement, à mon retour à la maison, j’ai été très entouré et j’ai retrouvé une motivation. Et j’ai travaillé, travaillé, travaillé; ma vie se résumait à travailler. »

GP-Inside: Pensez-vous que de rester dans le même team depuis tant d’années est une bonne chose pour vous?

Thomas Lüthi: « Je pense que c’est positif car pour travailler à ce niveau, il est important de se faire confiance mutuellement. Le team est très bon et les garçons travaillent très bien; c’est une chose positive, oui. »  

GP-Inside: Donc votre objectif est d’être champion du monde cette année?

Thomas Lüthi: « Oui. Bien sûr. Je dis toujours « mon objectif est toujours de me battre aussi longtemps que possible pour le titre ». C’est ce qui correspond à mon état d’esprit. »

Propos recueillis hier par Gilles Della Posta à Jerez.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de