Honda a-t-il bluffé jusqu'à aujourd'hui?



Depuis son apparition durant l’intersaison, la deuxième vraie version de la Honda NSF250R a déçu.

Certes, elle semblait marquer une petite amélioration par rapport aux innombrables Evo1, 3, 4, etc, mais elle était loin de pouvoir rivaliser avec les KTM, d’autant que ces dernières disposent d’un moteur encore plus puissant que celui de l’année dernière.

Résultat, les deux pilotes « semi-officiels » que sont Alex Rins et Alex Marquez ont du voir leurs petits camarades, avec qui ils jouaient pour la victoire l’année dernière sur leur KTM, s’éloigner et devaient désormais se contenter de places bien plus modestes.

En l’occurrence, la dixième pour Alex Rins à 0.777 seconde, à Valence, la neuvième pour Alex Marquez à Jerez1 à 0.836 seconde.

Depuis le début de ces seconds essais à Jerez, les Honda montent doucement mais sûrement en puissance (hier, Alex Marquez était revenu à quatre dixièmes) pour aboutir, juste avant de mettre les motos dans les caisses pour le Qatar avec leurs moteurs officiels, à une splendide seconde place générale, à seulement un dixième de seconde.

Mieux, lors de la deuxième séance d’aujourd’hui, les Honda ont même trusté les trois premières places, avec un Efren Vasquez et un John Mc Phee sortis de nulle part.

On avait bien vu de nouveaux silencieux d’échappements lors de la présentation officielle mais cela ne suffit certainement pas à expliquer le bond en avant effectué par les motoristes japonais.

Le message adressé in-extremis à la firme autrichienne (qui se voyait déjà remporter un nouveau titre facilement, après avoir monopolisé les victoires en 2013) n’en est pas moins clair: « nous sommes là! »

Sportivement, nous ne pouvons que nous en réjouir!

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de