Smith : « Les Bridgestone ne sont pas dangereux »



Jorge Lorenzo n’aime pas les nouveaux pneus Bridgestone et ce, depuis le premier jour de test à Sepang.

Pourtant, après plusieurs sorties médiatiques pour exprimer ses craintes vis-à-vis des enveloppes japonaises, le double Champion du Monde avait revu son jugement après les tests de Philipp Island.

Mais hier, après une lointaine neuvième position, il revenait à la charge en n’hésitant pas à déclarer que ce pneu est dangereux.

Un avis que Bradley Smith ne partage pas. En effet, le pilote Tech3 a estimé, au micro de nos confrères de crash.net, que le souci de Lorenzo n’est pas le pneu mais le manque de temps passé sur la piste de Losail (ndlr, à l’inverse de leurs collègues, les pilotes factory n’ont pas disputé les essais du Qatar puisqu’ils ont participé aux essais Bridgestone de Philip Island).

« Nous sommes à la limite de température pour le fonctionnement optimal des pneus, mais ils ne sont pas dangereux. Personne n’a chuté, le danger ne vient que lorsque les pilotes tombent. Il ne fonctionne pas correctement donc vous devez apprendre à extraire le maximum de son potentiel. Nous sommes à la limite de sa température de fonctionnement.

Nous avons des problèmes mais nous avons menés trois jours de tests ici. Je connais le secret pour faire fonctionner le pneu et je sais ce que je dois faire pour en tirer les meilleures performances. Je sais ce qu’est le sentiment d’être en danger, d’être à la limite ou le sentiment qui vous dit que ça fonctionne. Pour le moment, Lorenzo n’a pas suffisamment de temps de piste pour savoir que le pneu ne pose aucun problème ».

Voilà qui devrait rassurer Jorge Lorenzo…

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de