Alexis Masbou et sa Honda sont prêts à se battre en qualifications



A quelques heures du début des qualifications, Alexis Masbou revient pour vous sur les essais libres durant lesquels il a continué à découvrir sa machine et annonce son objectif pour aujourd’hui.  

 

GPi : Alexis, deuxième journée, petite amélioration mais grosse satisfaction ? 

Alexis Masbou : « Grosse satisfaction peut-être pas ! Je ne suis encore que septième mais j’ai de bonnes sensations. On a réussi à améliorer le châssis, je me sens beaucoup mieux qu’hier. J’ai fait beaucoup plus de tours chronos seul et à l’aise. On a essayé des pneus différents, plus ou moins dur, et on a constaté pleins de différences, c’était important de le faire aujourd’hui avant de se lancer pour la qualification. On va encore devoir améliorer pour les qualifications mais on est dans un bon rythme pour l’instant. »

GPi : Ça veut dire que tu es allé chercher un peu plus ce que ta machine a dans les entrailles ?

Alexis Masbou : « C’est surtout qu’entre hier et aujourd’hui je la comprends mieux. J’ai un peu mieux cerné ses points forts mais aussi ses points faibles, même si elle a en beaucoup moins qu’avant. Grâce aux tours que j’ai fait avec McPhee et Marquez hier, j’ai pu exploiter les points forts de la moto et trouver une direction de travail. »

GPi : Alors quels sont les points forts et les points faibles de cette machine ?

Alexis Masbou : « Je ne la connais pas encore suffisamment ! (rires) Mais plus je la découvre et plus je roule avec, je me rends compte qu’à 100% des gaz et à haut régime la moto marche bien. Par contre on manque encore un petit peu à l’accélération et à bas régime en sortie de virage. On pourra faire la course avec les KTM, se battre avec eux, et pour le moment c’est ce qui m’intéresse. »

GPi : Il y a toujours autant de personnes de chez Honda dans ton box ?

Alexis Masbou : « J’ai l’impression qu’il y en a toujours plus, je ne sais pas d’où ils sortent ! (rires) Hier quand je suis arrivé il y avait encore cinq personnes quand le box alors qu’il est microscopique, ils ne savaient pas où se mettre ! Il travaille et récupère beaucoup d’informations. On a toujours avec nous deux ingénieurs pendant les séances, même si on ne traite pas directement avec eux, ils récupèrent toutes les informations. C’est que du positif et vraiment agréable de travailler dans ces conditions. »

GPi : Quel est l’objectif pour la qualification ?

Alexis Masbou : « De toute façon on se voit dans le top 10 depuis le début du week-end, donc ça sera cet objectif. Même plutôt le top 9 pour être sur une des trois premières lignes. Ca ne sera pas un objectif facile car on est tous très proche des autres, il faudra réussir à prendre une bonne aspiration, ça sera vraiment le « jeu des aspis » qui va être très important. Mais on en a les capacités et si on s’améliore encore, on peut atteindre notre objectif. » 

Stay Tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de