Cortese blessé, Kallio miraculé



La première qualification de l’année en Moto2 s’est achevée par une énorme frayeur et 3 pilotes au tapis. Si, dans un premier temps, on a surtout craint pour Mika Kallio, au final il semble que Sandro Cortese paye le plus lourd tribu au double accident. A tel point que la participation du pilote Allemand à la course dimanche n’est pas assurée à l’heure d’écrire ces mots.

Le décompte de la qualification Moto2 était entré dans sa dernière minute sur le circuit de Losail au Qatar lorsqu’un premier accident est survenu entre Jordi Torres et Sandro Cortese. De ce que l’on sait pour le moment, le pilote de l’équipe Aspar aurait percuté l’Allemand alors que celui-ci se trouvait sur la trajectoire à allure réduite. Les deux hommes ont d’ailleurs été convoqués à la direction de course pour s’expliquer sur les circonstances de l’accrochage.

Soulagée de son pilote, la Kalex de Sandro Cortese a poursuivi sa route, effectuant un immense virage à gauche avant de s’immobiliser exactement sur la trajectoire de l’avant-dernière courbe. Plusieurs pilotes, avertis par les drapeaux jaunes, évitent soigneusement la machine à terre avant que Mika Kallio ne vienne la percuter de manière inexplicable.

D’après son team-manager, Michael Bartholemy, le regard du Finlandais aurait été attiré par la présence en bord de piste de Cortese et de Torres, et il n’aurait vu la moto de l’ancien champion du monde une fraction de seconde seulement avant l’impact. Trop tard pour éviter un choc d’une violence effroyable.

Par chance, Kallio s’en sort avec deux poignets douloureux mais exempts de fracture si l’on en croit les radios effectuées au centre médical du circuit. Le pilote de l’équipe Marc VDS se plaignait également de douleurs dans le dos et risque de se réveiller dimanche avec un important hématome. Plus de peur que de mal.

On se trouve en revanche dans une situation inverse concernant Sandro Cortese. Après s’être rapidement relevé, l’Allemand a finalement été pris en charge par l’équipe médicale et les radios ont révélé une fracture de l’astragale, donc au niveau de la cheville gauche. Le protégé de Jürgen Lingg était censé repasser au centre médical après son entretien avec la direction de course pour être massé par un kiné afin de limiter la formation d’un hématome qui pourrait le conduire à déclarer forfait pour la course.

Pour finir, d’un point de vue matériel, l’équipe Marc VDS se retrouve dans une fâcheuse posture. Après avoir subi la perte de 2 châssis lors des essais pneus à Phillip Island, c’est une 3ème machine qui a pris la direction du rebus alors que l’équipe Belge ne disposait pas de moto de secours. Il semble qu’une solution ait rapidement été trouvée grâce au team Petronas Raceline Malaysia qui fait courir Hafizh Syahrin et qui prêtera un autre châssis à Mika Kallio (on ne connait pas les termes de l’accord) pour permettre au Finlandais de prendre le départ de la course.

Photo de la roue de Mika Kallio: Ian Wheeler

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de