Aleix Espargaro a craqué au plus mauvais moment



Après avoir mené trois des quatre séances d’essais libres, la pole position tendait les mains à un Aleix Espargaro qui croyait dur comme fer en sa bonne étoile.

Malheureusement pour l’Espagnol il trébuchait finalement au plus mauvais moment, en Q2 et mettait un terme à son rêve de s’élancer depuis la pole position.

Pire encore, le plus âgé des frères Espargaro chutait une seconde fois en quinze minutes et pliait une seconde moto.

Le pilote Forward a-t’il tremblé devant l’exploit ? S’est-il laissé emporter au moment de conclure ? Il semble bien y avoir un peu de ça dans ces deux chutes mais qu’à cela ne tienne, ce n’est pas pour autant qu’il entend revoir l’objectif de monter sur le podium.   

« La première chute est de ma faute. Le nouveau pneu à l’avant poussait beaucoup, je n’avais aucun grip et je me suis retrouvé à terre. Je suis monté sur la seconde qui était un peu différente de la première, que ce soit au niveau du carénage où des freins, plus petits, montés dessus. J’ai monté un pneu avant usé, je poussais comme un animal et j’ai chuté. Je suis triste d’avoir perdu une première ligne à ma portée, mais l’important, c’est la course et mes objectifs ne changent pas. Pendant les essais, j’ai réussi à garder un bon rythme, je me sens bien sur la moto. La seule chose est que nous devons améliorer l’aérodynamique, je perds 10 km/h par rapport à la Yamaha factory et 20 par rapport à la Honda et la Ducati. Même si nous ne sommes pas à leur niveau de puissance, ces écarts me semblent un peu trop conséquents

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de