Louis Rossi tient sa course de référence pour 2014



A l’issue de la première course de l’année, Louis Rossi a regagné sa Sarthe natale rassuré et dans une certaine mesure soulagé. Pour son entrée en lice dans sa seconde saison en Moto2, le Français a déjà atteint la fourchette haute de l’objectif qu’il s’était fixé en rejoignant l’équipe Stop&Go. 21ème à la fin du premier tour, Louis est remonté progressivement dans le peloton, évitant les pièges et profitant des faits de course, pour franchir la ligne d’arrivée en 11ème position, et de finalement hériter de la 10ème place suite à la disqualification de Takaaki Nakagami. De retour au calme, il revient avec nous sur ce GP du Qatar qui pourrait bien lui servir de tremplin pour les manches à venir.

GP-Inside : Avec quelques jours de recul, quelle est ton analyse sur ce qui est pour le moment ton meilleur week-end en Moto2 ?

Louis Rossi : « Je suis bien content du déroulement de ce week-end, et au-delà de la satisfaction, je ressens aussi un certain soulagement parce que je sors quand même d’une saison pas facile et que j’avais envie de montrer que j’ai malgré tout un potentiel. Je ne peux pas dire que j’ai été véritablement surpris parce qu’on avait très bien travaillé durant l’hiver et qu’on a bien progressé durant cette période. Tout cela s’est concrétisé par une bonne course, donc c’est formidable ».

GP-Inside : Quel a été le déroulement de ta course ?

Louis Rossi : « Tout d’abord j’ai manqué mon départ. Ma sortie de grille et mon premier virage n’ont pas été terribles, j’ai perdu plusieurs places dans le premier partiel mais j’ai réussi à en reprendre quelques-unes avant la fin du premier tour. Ensuite, j’ai retrouvé mon rythme ce qui m’a permis de revenir sur le groupe dans lequel figuraient notamment West, Torres et Pasini. Il y a eu une belle bagarre avec Torres et avec Folger et j’ai pris l’avantage sur Jonas donc c’est encourageant ».

GP-Inside : Le résultat de cette première te permettra-t-il d’arriver plus serein à Austin que tu ne l’étais en arrivant au Qatar ?

Louis Rossi : « Oui c’est sûr parce qu’on a déjà marqué des points, une course intéressante qui se solde par un top 10 puisque Nakagami a été disqualifié. Maintenant j’aimerais faire un autre top 10 avec des conditions normales mais sur le papier, c’est déjà un objectif d’atteint et au moment de faire le bilan en fin de saison, on ne pourra pas nous l’enlever ».

GP-Inside : Le retour au stand après l’arrivée a du être plutôt sympathique non ?

Louis Rossi : « Tout le monde était très content, team-manager, chef-mécano, mécaniciens, tout le monde avait le sourire. C’est important parce qu’on reste une petite équipe, nos moyens sont limités et c’est difficile pour nous, et du coup les moments de joie sont décuplés ».

GP-Inside : Quelles ont été les remarques que t’a fait ton coach, Frédéric Terrier ?

Louis Rossi : « Il a commencé par me sermonner pour mon départ manqué ! Outre cela, Fred s’est surtout concentré sur ma position de conduite pendant la course. On a eu l’occasion de travailler ce sujet en essais, mais c’est la première fois qu’il pouvait observer ce point en course. J’arrive désormais à mieux me servir du haut de mon corps pour diriger la machine. En revanche, j’ai encore tendance à déhancher un peu trop dans certains virages donc on va analyser dans quelles circonstances je me positionne bien et aussi dans quelles autres situations je me place moins bien. Le but est de trouver des solutions pour que cela devienne instinctif ».

GP-Inside : Quel est ton programme avant le prochain Grand-Prix ?

Louis Rossi : « D’abord je suis rentré à 6h00 du matin lundi parce que j’avais beaucoup de travail qui m’attendait au bureau avec mes sponsors. On reprend le travail physique dès jeudi et on va alterner relations avec mes partenaires et entrainements physiques jusqu’à mon départ pour Austin».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de