L'autre visage de Marc Marquez…



Marc Marquez, vous connaissez? Pas si sûr…

Il y a en effet plusieurs façons de d’appréhender le jeune champion:

– Un jeune pilote espagnol repéré par un Emilio Alzamora qui n’a pas mis longtemps à le propulser au firmament du MotoGP, avec l’aide du très puissant team Repsol-Honda.

– Le plus jeune champion du monde MotoGP qui va évidemment prendre à terme la place du plus médiatique champion actuel de motocyclisme, Valentino Rossi.

– Une sorte de diablotin à l’éternel sourire qui semble dotée d’une chance et d’un courage exceptionnels.

Mais il y a une autre facette, jusqu’ici assez méconnue, et qui se révèle apparemment seulement quand son interlocuteur est une femme. En l’occurrence, Nadia Tronchoni, envoyée spéciale du journal El Pais à Losail, qui a su amener le champion à se confier plus intimement au fil de ses questions.

Extraits des réponses du jeune Espagnol:

« Normalement ,je mets la table et j’aide à la débarrasser.

 L’année dernière, tout était bon;  si je prenais des risques, c’était bien, si je chutais, c’était la malchance. J’avais une excuse, mais cette année, plus. Il y a de la pression et des attentes. 

– Ce qui m’inquiète plus, c’est que les gens attendent beaucoup de moi. J’ai gagné un titre, oui, la première année, d’accord, mais c’est comme si cela était normal et que si je ne gagne pas huit ou neuf titres, ce ne sera pas réussite. Bon sang, mais cela coûte beaucoup pour obtenir un titre!« 

Et, d’un coup, le toujours souriant Marc Marquez prend une dimension nettement plus humaine…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de