6h de Most : BMW gagne la course la plus serrée de l’histoire !



L’équipe officielle BMW a remporté la première édition des 6 Heures de Most, à l’issue d’une guerre de chronos intense avec la Yamaha du YART. Les deux teams n’ont été séparés que de 70 millièmes à l’arrivée. Troisième, l’équipe Yoshimura SERT Motul est sacrée championne du monde.

Monté sur le podium aux 24 Heures du Mans puis aux 12 Heures d’Estoril, le BMW Motorrad World Endurance Team (BMW #37) rêvait de la plus haute marche, qui ne lui était jamais revenue. Le temps du passé est désormais de rigueur, car l’équipe allemande a ouvert son compteur en République-Tchèque, ce samedi. Elle a remporté la toute première édition des 6 Heures de Most, à l’issue d’une course de 213 tours qui a tenu ses promesses jusqu’au bout.

Emmenée par un Ilya Mikhalchik dedans d’entrée de jeu, la BMW #37 n’a mis que quelques minutes à prendre les commandes de la course, devant un groupe de plusieurs machines lancées à sa poursuite. Parmi elles, la Honda #5 (F.C.C. TSR Honda France) a été la première à perdre ses chances, la faute à une chute de Yuki Takahashi. Le Japonais venait de débuter son relais quand il a perdu l’arrière, finissant sa course dans les graviers tchèques.

Auteur de la pole position, le YART – Yamaha Official Team EWC (Yamaha #7) n’a lui initialement pas fait partie de ce peloton de tête. La R1 a eu du mal à démarrer, et Marvin Fritz y a laissé une dizaine de secondes. L’Allemand a alors dù sortir le grand jeu, se frayant finalement un chemin vers la deuxième place en une petite heure.

La BMW #37 en tête, la Yamaha #7 à ses trousses : le scénario des 6 Heures de Most était planté, et son fil rouge a tenu jusqu’au drapeau à damiers. Les deux équipes se sont livrées une véritable guerre de chronos, jouant avec les dixièmes et les secondes à chaque tour. Le YART allait plus vite, mais les soucis de démarrage de la moto et le temps perdu aux stands – une bonne minute en tout – lui ont coûté cher. Et quand on dit cher, on parle de victoire.

Lancés dans une remontée d’anthologie, Marvin Fritz, Niccolo Canepa et Karel Hanika se sont retrouvés à dix secondes de la première place à l’entame de la dernière heure. Ce furent ensuite huit, puis six, quatre, deux… jusqu’à passer sous la seconde d’écart.

Homme le plus rapide en piste, Marvin Fritz est même allé jusqu’à enchaîner les records du tour dans les dernière minute, étant le seul à passer sous les 1’34. Mais devant, Markus Reiterberger n’a pas craqué. Solide, l’Allemand a tenu bon et l’emporte pour 70 millièmes, soit le plus faible écart de l’histoire de la discipline. Il offre à l’équipe officielle BMW sa première victoire.

Derrière, l’équipe Yoshimura SERT Motul (Suzuki #1) est restée accrochée à la troisième place quasiment de bout en bout. Gregg Black, Xavier Siméon et Sylvain Guintoli ont fait ce qui était attendu d’eux pour remporter le championnat. La donne était quasiment pliée avant même le départ, grâce à leur triomphe au Bol d’Or, le mois dernier. La seule équipe qui pouvait encore mathématiquement revenir, VRD Igol Expériences (Yamaha #333), a été contrainte à l’abandon sur casse moteur, après quatre heures de course.

Le SERT marque un peu plus l’histoire en décrochant sa 17e couronne de champion du monde d’Endurance moto, le 20e du constructeur Suzuki. Il fait échouer la Kawasaki #11 du team Webike SRC Kawasaki France Trickstar au pied du podium, en dépit de la pression imposée par les Verts sur la Suzuki #1. La Yamaha #77 du Wojcik Racing Team complète le top-5.

Cette victoire tchèque permet au BMW Motorrad World Endurance Team de terminer deuxième du classement général, 42,5 points derrière le SERT. Webike SRC Kawasaki France Trickstar prend la médaille de bronze, tandis que VRD Igol Expériences finit au pied du podium à cause de son résultat blanc.

6 Heures de Most – Classement EWC (top-5) :
1. BMW Motorrad World Endurance Team (BMW #37) – 213 tours
2. YART (Yamaha #7) +0.070
3. Yoshimura SERT Motul (Suzuki #1) +1 tour
4. Webike SRC Kawasaki France Trickstar (Kawasaki #11) +1 tour
5. Wojcik Racing Team (Yamaha #77)  +2 tours

6 Heures de Most – Classement Superstock (top-5) :
1. No Limits Motor Team (Suzuki #44) 7e au scratch +5 tours
2. TME Racing (Yamaha #69) 8e au scratch +6 tours
3. Energie Endurance 91 (Kawasaki #91) 9e au scratch +10 tours
4. Team Aviobike (Yamaha #101) 10e au scratch +10 tours
5. JMA Motos Action Bike (Suzuki #34) 11e au scratch +11 tours

 Championnat du monde d’Endurance 2021 – Classement EWC (top-5) :
1. Yoshimura SERT Motul (Suzuki #1) – 175,5 pts
2. BMW Motorrad World Endurance Team (BMW #37) – 133 (-42,5)
3. Webike SRC Kawasaki France Trickstar (Kawasaki #11) – 115,5 (-60)
4. VRD Igol Expériences (Yamaha #333) – 105 (-70,5)
5. F.C.C. TSR Honda France (Honda #5) – 91 (-84,5)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] 6h de Most : BMW gagne la course la plus serrée de l’histoire ! […]