[CEV] Fabio Quartararo : "je donnerais tout mon sang pour gagner cette course sous les yeux des pilotes de Grand Prix!"



Après cette première manche du CEV, et la lutte fratricide qui a opposé les deux pensionnaires du team Monlau Estrella Galicia, nous avons souhaité interroger Fabio Quartararo sur le déroulement de son weekend.

GP-Inside: Fabio, ton entourage nous a dit que tu étais arrivé à Jerez fatigué, à cause de tests d’efforts que tu venais de faire…

Fabio Quartararo: « (Rires). Non, ça c’est la vision de mon entourage mais les tests d’efforts ne m’avaient pas spécialement fatigué. Par contre, c’est vrai que j’étais malade, mais rien de grave. »

GP-Inside: Pendant les essais libres, le vendredi , tu fais un énorme highside, retombes sur la tête et finis à l’hôpital…

Fabio Quartararo« Oui. Ça s’est passé dans la courbe 6, au bout de la ligne droite. C’est la courbe la plus lente du circuit mais je suis monté très haut, peut-être deux mètres, et je suis retombé en tapant la tête et en me tordant le doigt de pied. J’étais dans les « vaps ». »

GP-Inside: Tu as perdu connaissance?

Fabio Quartararo« Il y a quelques moments dont je ne me souviens plus, donc j’ai dû perdre connaissance quelques instants, mais ça a été très court, quelques secondes. »

GP-Inside: Direction l’hôpital?

Fabio Quartararo« Oui, la Direction de Course voulait un certificat médical pour me laisser participer aux essais qualificatifs. Je suis donc allé à l’hôpital de Jerez pour être examiné et passer un scanner. Ça a duré très longtemps, six heures car il y avait du monde et on a vu plusieurs docteurs. »

GP-Inside: La première course, c’était la course parfaite?
Fabio Quartararo« En fait, je pensais que je pourrais m’échapper dès le début mais, durant les cinq premiers tours, j’ai vu que Maria était toujours collée à moi, donc on a essayé de creuser le trou sur le troisième. Au sixième tour,  je l’ai laissée passer pour ne pas trop user mes pneus puis, dans les cinq derniers tours, j’ai donné tout ce que je pouvais, et en ayant un bon rythme de course, j’ai réussi à faire un écart d’une seconde et à gagner.

A la deuxième course, j’ai passé Maria dans le dernier tour et j’ai donné le maximum dans les cinq derniers virages, mais elle était toujours là et m’a passé dans la dernière ligne droite. »

GP-Inside: Comment l’as-tu vécu?
Fabio Quartararo« Un peu mal sur le coup, mais rapidement je suis revenu au positif. C’est juste le début de championnat et c’est bien pour l’équipe; félicitations à elle. »

GP-Inside: Quels sont tes rapports avec elle? Vous vous aidez?

Fabio Quartararo« Au début, elle avait quelques difficultés, alors je l’ai un peu aidée pendant les tests et les qualifications. »

GP-Inside: Tu vas continuer à l’aider?

Fabio Quartararo« Heu, je pense que ça va s’arrêter très vite (rires). »

GP-Inside: A ton avis, elle a fait un pas en avant par rapport à l’an dernier?

Fabio Quartararo« Oui, ça se voit en piste; elle a un très bon rythme de course. »

GP-Inside: Le fait que ce soit une fille?

Fabio Quartararo« Dans l’équipe, j’aime bien sa présence, mais quand elle a gagné, ça m’a un peu énervé. J’aurais préféré que ce soit un garçon qui me batte (rires). »

GP-Inside: Cette opposition, que l’on n’attendait pas si forte, t’amène à ne pas te reposer sur tes lauriers et à être encore plus performant. Comment comptes-tu t’y prendre?

Fabio Quartararo« Jusqu’à présent, je faisais beaucoup de sport. Trop, sans doute, puisque j’ai pris en masse musculaire et que, par exemple, par rapport à Maria, je suis beaucoup plus lourd. Il va falloir que je reperde un peu de muscles. Je compte faire un petit peu moins de sports comme la boxe, et continuer à manger très équilibré. »

GP-Inside: La Honda a beaucoup évolué. Dans quels domaines le ressens-tu?
Fabio Quartararo« Le châssis, un petit peu, mais surtout au niveau moteur; accélérations et vitesse de pointe sont bien meilleures qu’avant. »

GP-Inside: La prochaine épreuve se déroule au Mans, durant le weekend du Grand Prix. Toi et Maria, connaissez-vous le circuit?

Fabio Quartararo« Non, ni l’un, ni l’autre, mais il y a une journée de test prévue le 6 mai pour découvrir ce circuit. »

GP-Inside: Cette course en France a-t-elle une signification spéciale pour toi?

Fabio Quartararo« Oui, c’est chez moi, en France, et je donnerais tout mon sang pour gagner cette course sous les yeux des pilotes de Grand Prix! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de