Casey Stoner conditionne son retour à la puissance et à l’électronique



Ce week-end, Casey Stoner était annoncé à Austin et comme à chaque fois qu’il emprunte le chemin du paddock, les spéculations quant à son retour vont bon train.

Toutefois, les dernières déclarations fracassantes du double Champion du Monde ne viennent pas d’Austin mais bien de GP Racing, le très beau mensuel de nos collègues de Moto Revue, en kiosque jusqu’à mi-mai.

Comme d’habitude, on y retrouve l’incontournable rancœur vis-à-vis de Valentino Rossi et de Ducati mais on y apprend également à quelles conditions l’Australien serait d’accord de reprendre le chemin de la compétition.

« S’ils se débarrassaient de l’électronique et augmentaient de façon considérable la puissance des machines, là, j’envisagerais sérieusement mon retour. Et si les 4-temps faisaient 300 ch et ne comportaient plus d’électronique – voire des 750 ch 2-temps –, alors les choses pourraient être intéressantes. Je veux plus de chevaux et moins de dispositifs qui facilitent le pilotage. Sous ces conditions seulement, je retrouverais du plaisir au guidon de ces motos. Les MotoGP actuelles ne sont toujours pas assez puissantes pour moi, c’était en tout cas mon ressenti après être descendu de la Honda à Motegi pendant les tests. Chaque fois que je suis à leur guidon, je veux plus de puissance. C’est pour ça que je me débats avec l’électronique ou avec les ingénieurs lorsqu’ils essaient de contrôler la puissance. Je leur ai demandé de supprimer le contrôle de traction pour pouvoir ressentir la puissance de la machine dans ma main droite. »

Autant dire de suite qu’il y a peu de chance de le revoir au guidon d’une MotoGP car si le spectacle pourrait certainement y gagner, on voit tout de même assez mal les constructeurs exhausser ses vœux.

Stay tuned ! 

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de