Conférence de presse pré-weekend Termas de Rio Hondo.



Faute d’avoir la moindre expérience du circuit, la plupart des pilotes se sont employés à souligner que la gestion du temps allait être déterminante pour obtenir le meilleur set-up possible pour dimanche.

Le tracé semble faire l’unanimité mais il faut l’apprendre, trajectoires, points de freinage, et bien entendu, prendre en compte l’incertitude sur les pneus, même si l’adhérence devrait venir au fur et à mesure des différentes séances.

Par ailleurs, nous avons retenu quelques déclarations ou informations, parmi le flot de bonnes intentions.

Marc Marquez, sur son niveau et son âge: « vous ne pouvez rien faire tout seul. Je pense que le plus important, ce sont les gens qui vous entourent, qui ont la même mentalité que vous et qui essaient de vous aider à y arriver et à y rester. J’apprécie et je voudrais rester à ce niveau durant de nombreuses années. »

Valentino Rossi : « Austin a été très mauvais pour les deux pilotes (Yamaha) et je suis très triste du résultat dû à un gros problème avec mon pneu avant. Sans ce problème, je pense que j’avais le potentiel de rester sur le podium, ce qui aurait été un très bon résultat pour le championnat.« 

Andrea Dovizioso:  » le résultat à Austin a été très bon, pour plusieurs raisons; pour le pilote, c’est toujours important d’être sur le podium, mais ça l’est plus pour le team qui a travaillé très dur et connu des difficultés durant c’est deux dernières années. C’est important d’arriver avec ce sentiment, spécialement dans une situation où tout le monde se retrouve à égalité avec une méconnaissance de la piste. Nous ne sommes pas vraiment assez rapides pour lutter pour le podium, mais quand tout est nouveau, il peut arriver du positif et du négatif, mais nus essaierons de partir avec le positif que nous avons obtenu en Amérique. »

Concernant un progrès notable des Ducati, l’Italien se montre plus réservé: « oui et non. Nous devons encore attendre pour avoir des pièces importantes. Nous savions cela et ce n’est pas inattendu. Pour le moment, nous ne sommes pas au niveau de lutter pour le podium mais nous en sommes très près. Donc en certaines occasions, si nous sommes très déterminés, comme en Amérique, tout peut arriver en sport motocycliste.« 

Stefan Bradl, qui a déjà roulé ici sur sa Honda: « Je ne sais pas si c’est vraiment un avantage. L’année dernière, la piste était très sale et il a fallu un jour pour trouver les trajectoires. Les gars ici peuvent rattraper cet avantage très vite. On verra comment sera la piste demain. j’espère qu’elle sera meilleure que pour les tests de l’année dernière d’autant qu’il y a plu le second jour. J’aime le tracé, il est rapide et il n’y a pas trop de bosses. Il est exigeant pour les pneus et je crois que les écarts entre les pilotes seront faibles et que, probablement, on aura une course excitante. » Concernant Austin: « Après la Qatar, c’était important d’obtenir un bon résultat. malheureusement, je n’ai pas pu gagner la bataille pour le podium car je ne pouvais pas aller plus vite à la fin car mon pneu avant était juste complètement détruit.« 

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments