Xavier Siméon et Livio Loi ont donné de l’éclat au noir, au jaune et au rouge



L’un est Flamand, l’autre est Bruxellois francophone mais tous deux ne rêvent que d’une chose, entendre retentir la Brabançonne du haut de la plus haute marche du podium.

On n’en est certes pas encore là mais une chose est sûre, aujourd’hui, à des milliers de kilomètres de leur terre natale, Xavier Siméon, en Moto2 et Livio Loi, en Moto3 ont porté haut le noir, le jaune et le rouge de la Belgique !

Livio Loi tout d’abord. Nous avions écrit au lendemain du Grand Prix des Amériques (lire ici), à Austin, qu’il avait peut-être marqué les quatre points dont il avait tant besoin parce qu’acquis au terme d’une lutte de haut vol contre des pilotes expérimentés come Ajo, Oliveira ou encore Tonucci.

Si à l’heure actuelle, il est encore trop tôt pour fanfaronner en claironnant sur tous les toits que nous avions vu juste, force est de constater que sur l’Autodromo Termas de Rio Hondo, le pilote VDS a donné du gaz avec comme récompense, sa meilleure qualification.       

Livio Loi, neuvième : « Je suis très content d’avoir obtenu aujourd’hui ma meilleure place en qualification, mais je ne crois que cette neuvième position reflète mon véritable potentiel. J’étais très confiant après la FP3 avec mon cinquième temps, et je pense que j’aurais pu terminer un peu plus haut sur la grille. Dans l’un de mes tours les plus rapides, j’étais en avance de 0,2 seconde sur la pole quand Hanika est tombé devant moi. J’ai alors dû redresser ma moto, et je pense que cela aurait pu faire un très bon tour pour rentrer dans le top cinq. J’ai la vitesse et la régularité, et avec un bon départ je dois pouvoir faire la course dans le groupe de tête. J’espère vraiment faire un beau Grand Prix. »

De son côté, Xavier Siméon a connu un début de saison qu’on peut qualifier de pourri ! Pas en rapport avec ses performances, bien entendu, mais en raison de la malchance qui s’est évertuée à lui mener la vie dure.

Tout commençait lors des essais hivernaux où il chutait lourdement et manquait les premiers essais officiels.

La malchance continuait ensuite au Qatar lorsqu’après un bon début de week-end, Josh Herrin, une fois les feux éteints, s’offrait un aller simple vers le bac à graviers et emmenait le Belge jardiner avec lui.

Enfin, comme le veut le diction ‘jamais deux sans trois’, après avoir mené le Grand Prix pendant de nombreux tours, à Austin, sa boîte de vitesses se rappelait à son bon souvenir en l’obligeant à effectuer une goutte d’eau tueuse d’ambition.

Le reste de la course n’était alors plus qu’une vilaine histoire d’occasion manquée, de tentatives de rattraper le temps perdu et d’avant qui se dérobe.

Quoi qu’il en soit, le pilote Gresini arrivait le couteau entre les dents en Argentine, avec le désir qu’il qualifiait d’ardent (comme Liège, la cité ardente) de réussir un coup et il s’en est finalement fallu de peu, 77 millièmes, pour qu’il accroche un pole miroir de sa minutie dans la préparation de son week-end.

Demain, il s’élancera de la troisième position, prêt pour l’exploit, prêt à faire vibrer un pays que certains voudraient voir envoyé par le fond.  

Xavier Siméon, troisième : « Je suis très heureux d’être en première ligne : à Austin j’étais déçu de l’avoir manquée d’un cheveu, avant qu’arrive ce que nous savons tous lors de la course. Nous sommes arrivés ici avec un désir ardent de réussir et avoir été en mesure d’obtenir ce bon résultat est très agréable. Hier, lors de la première journée, j’étais très inquiet parce que nous n’étions pas en mesure de faire plus d’un tour sur les pneus … mais nous avons travaillé dur sur le set-up et nous avons beaucoup progressé, session après session. Notre rythme est bon, demain je m’attends à un beau combat parce que les écarts sont minimes. Les pneus sont encore une inconnue, parce que même si nous sommes à l’aise maintenant par rapport à l’arrière, l’avant souffre un peu sur les longues distances ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de