Rio Hondo : Fenati s’impose en force pendant que Loi forge l’exploit !



Les résultats que nous vous communiquons à l’instant pourraient bien changer d’ici quelques minutes ou quelques heures puisque pour s’imposer, Fenati a largement forcé la porte en s’appuyant sur Jack Miller et que l’incident est sous investigation.

Donc, pour le moment et jusqu’à nouvel ordre, c’est l’Italien du VR46 Racing Team qui s’impose au terme d’une course où, après un bon départ, il n’aura jamais quitté les positions de tête.

Pour l’accompagner on retrouvait l’actuel leader du Championnat du Monde, Jack Miller, vainqueur des deux premières courses de la saison et Efren Vazquez, le pilote Honda.

Il aura fallu un certain temps pour que la course se décante et de trois pilotes, on se retrouvait avec un groupe de 5 puisque Rins et Marquez venaient s’ajouter à la bagarre.

Toutefois, Rins craquait progressivement, tout comme Vazquez et à 4 tours de l’arrivée, tout semblait décidé, Miller, Fenati et Marquez allaient se battre pour le podium.

C’était toutefois sans compter sur Livio Loi, 17 ans depuis hier et auteur, pour l’occasion, de sa meilleure qualification, qui revenait de nulle part et qui tour après tour, se rapprochait des leaders.

Neuvième sur la grille, sixième au terme du premier tour, le Belge redescendait progressivement jusqu’à la onzième position.

On se disait alors qu’il allait progressivement baisser pavillon mais rien n’en était. A coup de tours rapides il revenait d’abord sur Rins et Vazquez qu’il déposait sur place pour remonter sur le trio de tête.

A l’attaque de l’avant dernier virage, il était virtuellement sur le podium mais c’est finalement à son pied qu’il échoue.

Il prend la quatrième position et confirme le déclic d’Austin ! Un beau cadeau d’anniversaire et un beau cadeau pour Marc VDS qui, depuis deux ans, a misé gros pour aider ce jeune talent.

Derrière, Rins et Vazquez se disputaient jusqu’au bout et c’est finalement le protégé d’Emilio Alzamora qui sortait vainqueur du duel.

Alexis Masbou, qui, après sa chute en qualification, s’élançait de la vingtième position, termine onzième. C’est évidemment une mauvaise opération pour l’albigeois qui voit ses adversaires se détacher encore un peu plus au classement général.  Ceci dit, vu les circonstances, on dira qu’il a sauvé ce qui pouvait l’être.

Côté Mahindra, c’est Alessandro Tonucci (team CIP) qui porte les couleurs de la marque helvético-indienne à la 13ème position alors que Miguel Oliveira devait abandonner sur la grille de départ, moteur arrêté. 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de