Retrait de Bridgestone : ce qu'en pensent les pilotes.



La conférence de presse pré-Grand Prix ronronnait doucement au rythme des déclarations de bonnes intentions quand on demanda à Valentino Rossi (en contrat avec Bridgestone) ce qu’il pensait du retrait de ce dernier.

Valentino Rossi: « C’est une grosse surprise. Sincèrement, je suis très triste et, pour moi, je pense que c’est une mauvais nouvelle. Vous savez, tout le monde essaie de se battre pour trouver la meilleure solution mais je pense que la qualité des Bridgestone est très très grande et je ne sais pas si un autre fournisseur pourra arriver à un tel niveau.
Avant tout, si les pneus changent, notre sport va beaucoup changer en 2016, avec moins d’électronique sur les motos et, particulièrement avec des nouveaux pneus, cela veut dire que les motos vont beaucoup changer, ainsi que les styles de pilotage.

Je crois qu’il n’est pas encore décidé si ce sera un fournisseur unique ou non. Au début, j’étais très positif pour un fournisseur unique mais avec l’expérience de ces années, cela a du bon mais aussi du mauvais. Si ça pouvait être ouvert, je pense que ce serait intéressant. »   

Puis, David Emmett (Motomatters) a judicieusement interrogé l’ensemble des pilotes présents sur ce qu’ils souhaiteraient de plus de la part du futur fournisseur de pneus en catégorie MotoGP.

Cal Crutchlow: « évidemment, je n’ai piloté que des Bridgestone en MotoGP donc je ne peux évidemment pas comparer. La réalité, c’est que les pilotes ne sont jamais satisfaits de leurs pneus, ils ne disent jamais qu’ils sont parfaits, ils en veulent toujours plus, donc qui que ce soit qui remplace Bridgestone, ce sera difficile.
Changer quelques chose? Peut-être des pneus intermédiaires pour rouler quand il est inutile de monter des pneus pluie,  parce que maintenant, les motos ont tellement de puissance et de puissance de freinage que l’on utilise les pneus secs quand c’est à moitié sec, mais c’est trop dangereux quand c’est à moitié mouillé. »

Valentino Rossi: « je suis un peu inquiet parce que la dernière fois que j’ai piloté une MotoGP non-équipée de pneus Bridgestone, en 2007, quand on est passé aux Bridgestone, cela a été un énorme pas en avant, une grosse différence. Donc pour cette raison, je pense que ce sera très difficile pour un autre manufacturier d’arriver au même niveau.

C’est difficile de faire un pneu qui fonctionne bien avec des motos différentes, donc peut-être que, de ce point de vue, on peut faire mieux, mais je pense que les chronos et le rythme en course que l’on voit actuellement, ce sera plus difficile de les faire avec d’autres pneus. »

Marc Marquez: « je pense que, bien sûr, ce sera difficile. Bridgestone a mis beaucoup d’années pour arriver à ce niveau et, pour un nouveau manufacturier, ce sera difficile car l’on connaît le potentiel de Bridgestone, mais l’on connaît aussi les problèmes qu’ils ont rencontrés à leurs débuts, en 2008/2009. Toutes ces années, il y a eu beaucoup de chutes. Maintenant c’est beaucoup mieux mais, bien sûr, rien n’est parfait pour les pilotes, mais ce sera la même chose pour tout le monde et les problèmes seront pour les constructeurs, d’adapter leur moto à un autre pneu. »

Dani Pedrosa: « globalement, je n’ai pas de demandes particulières pour de nouvelles choses  car, pour le moment, nous avons un très bon équilibre, le pneu chauffe bien, a de bonnes performances, dure longtemps et est sûr. Bien sûr, dans le passé, on a vu que ça prenait du temps pour que le pneu chauffe, soit performant, dure et soit sûr, alors oui, au début ce sera un gros changement pour les constructeurs et les pilotes mais la chose la plus importante est de demander un pneu sûr, car l’on roule à très grande vitesse et certaines pistes sont très agressives pour les pneus, qui peuvent se déliter. Donc en premier la sécurité, et après on pourra se plaindre pour les performances (rires). »

Jorge Lorenzo: « les pneus récents, spécialement les pneus avants, ont des performances énormes et quand je suis passé de Michelin à Bridgestone, j’ai trouvé que le pneu avant était incroyable. Puis on a eu quelques problèmes pour faire chauffer le pneu durant les premiers tours et Bridgestone a travaillé très dur et j’ai été très content de leur travail et de la façon dont ils ont résolu le problème car on a eu beaucoup de chutes à cause de ça. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments