Moteur cassé pour Rabat avant la qualification du GP d’Espagne



Alors que les problèmes de vis en bout de vilebrequin ont fait couler beaucoup d’encre et forcer les différents acteurs du paddock Moto2 à faire couler beaucoup de salive ces dernières semaines, le leader du championnat, Esteve Rabat, a été à son tour trahi par son moteur. Avant démontage par le personnel de la société Externpro, on annonce tout de même qu’il s’agit d’un problème de soupape, rarissime.

Esteve Rabat était passé au travers de la pandémie de casses moteur qui affecte la catégorie Moto2 depuis le début de la saison. Mais ce samedi matin, durant la 3ème séance d’essais libres du GP d’Espagne, le pilote de l’équipe Marc VDS a dû se résoudre à rejoindre le paddock par la voie de sécurité avant que le moteur de la Kalex ne se bloque définitivement. Depuis le début du week-end, le leader du championnat estimait son moteur poussif et les relevés de vitesse instantanée lui donnaient raison.

La société qui exploite les 4-cylindres Honda pour la catégorie n’a pas encore communiqué sur les raisons précises de cette rupture, mais au sein de l’équipe belge, on avance sans peur de se tromper qu’il s’agit probablement d’une soupape qui aurait cassé avant de tomber dans le cylindre, bloquant totalement l’engin. Depuis la création de la catégorie Moto2 en 2010, le nombre de fois où ce cas de figure s’est produit se compterai sur les doigts d’une main. Reste qu’il s’agit d’un nouveau problème de fiabilité qui survient après un week-end argentin ponctué par les diverses défaillances du moteur japonais, poussant le constructeur à envoyer en urgence un de ses représentants en Andalousie avant le début du GP d’Espagne.

La participation à la qualification d’Esteve Rabat n’est absolument pas remise en cause. Un moteur de remplacement avait déjà pris place dans le châssis Kalex au moment où débutait la 4ème séance d’essais libres MotoGP.

Tous les concurrents de la catégorie recevront un nouveau moteur pour le GP de France, ceux utilisés à Jerez étant issus des tests IRTA. Pour autant, plusieurs responsables d’équipes ont évoqué une roulette russe pour ce 4èmeGrand-Prix de la saison. En espérant que cela ne vienne pas fausser les débats.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de