Jack Miller : « On ne me fera pas le même coup qu’en Argentine »



Jack Miller a fait plus que simplement obtenir le meilleur temps de la qualification aujourd’hui. L’Australien a fait une démonstration. Malgré la pression de Vazquez, redoutable lors de la 3ème séance libre, malgré la température atteinte par le revêtement andalou, l’Australien a signé un chrono 6/10èmes de seconde plus rapide que son plus proche poursuivant (voir ici). Pendant ce temps, Efren Vazquez restait englué dans un groupe au moment de vérité, et Romano Fenati ne trouvait pas le bon équilibre sur sa KTM. A 11h00 dimanche, pour le départ de la course Moto3, il sera le grandissime favori pour aller décrocher une 3ème victoire cette saison.

GP-Inside : Jack, 3ème pole-position consécutive, et pourtant tout n’a pas été aussi simple qu’il n’y paraît depuis le début du week-end ?

Jack Miller : « Oui c’est vrai. Vendredi nous nous sommes basés sur les réglages que nous avions employés lors des courses précédentes et finalement aujourd’hui nous avons décidé de revenir à la base de réglages utilisés ici lors des essais de présaison. Cela a très bien fonctionné, je suis très content du comportement de la moto. On sait malgré tout que l’usure des pneus risque de rendre la course difficile, nous en avons beaucoup parlé avec mes techniciens. Je pense que le pneu médium peut faire la course et que l’on peut viser un bon résultat demain avec ».

GP-Inside : Vos rivaux directs au championnat, Vazquez, Fenati, ont été mis en échec aujourd’hui, Vous êtes donc plus rapide et plus régulier qu’eux?

Jack Miller : « C’est le cas pour le moment mais les choses peuvent être différentes demain ! IL ne faut surtout pas s’emporter avant d’avoir disputé une épreuve. Le plus important est de continuer à travailler comme nous le faisons actuellement. Hier, on a eu des moments difficiles  et aujourd’hui nous faisons la pole avec un écart intéressant sur le 2ème mais je ne pense pas pour autant que quelqu’un puisse s’échapper seul devant. Il faut s’attendre à une course disputée, avec un groupe en bagarre et cela va se jouer dans le dernier tour, comme c’est très souvent le cas ».

GP-Inside : Vous serez sur vos gardes et prêt à fermer la porte si vous vous présentez en tête au dernier virage ?

Jack Miller : « Cette fois je sais ce qu’il faut faire pour éviter qu’on ne me refasse le même coup qu’en Argentine ! ».

GP-Inside : Vous avez fait une mise au point avec Romano Fenati après l’incident du dernier tour à Termas de Rio Hondo ?

Jack Miller : « Oui, il n’y a aucun problème entre nous. C’est un gars sympa, je l’apprécie. J’ai eu un peu de temps pour repenser à cette fin de course et je suis forcé d’admettre que si je m’étais trouvé dans sa position, j’aurais tenté la même chose, donc pas de problème ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de