Mika Kallio : « Une des plus belles courses de ma carrière »



Pole-position, départ parfait, course menée de bout en bout, 14ème victoire et retard réduit à 16 points sur le leader du championnat, Mika Kallio est sorti large vainqueur de l’arène de Jerez. Jamais il n’a semblé accessible à ses rivaux. De sa voix toujours discrète, le Finlandais est revenu avec nous sur ses 26 tours d’une course qui fera office de référence pour le reste de la saison et peut-être même d’une carrière qui a franchi la semaine passée le cap des 200 départs. Un moment de grâce où aucun geste inapproprié ne vient rompre votre élan.

GP-Inside : Mika, la pole hier la victoire aujourd’hui, tous s’est déroulé selon vos plans ?

Mika Kallio : « Il faut reconnaître que oui, tout s’est passé comme nous l’avions envisagé. Après la qualification, j’étais très confiant car je me sentais très bien, et ensuite j’ai réalisé le meilleur temps du warm up ce matin. Pour la course, nous avions imaginé un scénario idéal qui était de concrétiser la pole position en prenant un bon départ car je savais que dans les 3, 4 ou 5 premiers tours, j’avais les meilleures chances de creuser un léger écart, j’étais confiant dans le fait de pouvoir faire des tours très rapides avec des pneus neufs. J’ai attaqué jusqu’à la limite durant les 5 premiers tours et j’ai pu me bâtir une avance de 1’’5 sur le 2ème qui devait déjà être Aegerter. Ensuite, l’écart est resté identique à très peu de choses près alors que je continuais à attaquer. J’étais toujours proche des limites même si je gardais une certaine marge car je ne voulais surtout pas commettre la moindre erreur. J’ai essayé de me concentrer sur mes trajectoires virage après virage. Cela a vraiment été une de mes plus belles courses car j’ai enchainé tous les tours sans faire la moindre faute et mes temps ont été très réguliers ».

GP-Inside : Vous avez en partie devancé ma question… Etait-ce LA course parfaite ? Celle que l’on cherche quand on est pilote professionnel, votre plus belle course ?

Mika Kallio : « Je ne sais pas vraiment si c’est la plus belle course que j’ai faite de toute ma carrière, c’est toujours très difficile à comparer car j’ai roulé dans tellement de catégories différentes. Evidemment, elle fait partie des plus belles. Quand vous dominez une course de cette manière, mais aussi la qualification, cela signifie que vous avez fait un week-end complet. C’était important pour moi de cela faire maintenant et ici, et c’est important aussi pour toute l’équipe car nous occupons les deux premières places au championnat. D’un point de vue personnel, c’était important de finir devant mon coéquipier pour reprendre du terrain au classement général ».

GP-Inside : L’an passé, vous aviez fini sur le podium du GP de France, ce qui signifie que, sur le papier, vous pourriez encore reprendre des points à Tito Rabat au Mans ?

Mika Kallio : « Evidemment, c’est notre objectif, il faut être honnête. Mais il faudra battre beaucoup d’autres très bons pilotes, pas seulement Tito lui-même. L’an dernier, j’avais fini 2ème du GP de France, tout près de Scott Redding. Je dois reconnaître que ce n’est pas le circuit que je préfère mais sans que je puisse précisément expliquer pourquoi, j’ai régulièrement eu de bon résultats en France. La physionomie du circuit semble parfaitement convenir à mon type de pilotage. J’espère que les réglages que nous avons trouvés ici fonctionneront également là-bas. Ce sera très intéressant à voir car ce week-end j’avais vraiment d’excellentes sensations sur ma machine ».

GP-Inside : Plus que jamais, votre objectif est de devenir champion du monde ?

Mika Kallio : « Oui, je le dis depuis le début de l’année, c’est mon unique objectif. Nous sommes dans la bonne direction mais il reste tellement de courses à disputer qu’on ne peut pas dire qui sera champion et que sera second. Il faut prendre course après course, se concentrer sur notre propre travail et continuer à travailler en équipe. C’est notre objectif pour le moment ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Photo : Lionel Nolette

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de