Le GP à Jerez est en danger



Le Grand Prix de Jerez met en scène deux acteurs bien différents. D’un côté, Cirjesa, une entreprise publique cogérée par la Mairie et le gouvernement régional, de l’autre Two Wheel Promotions Limited, société privée.

Si la première gère les installations, la seconde récolte, quant à elle, tous les bénéfices de l’organisation de ce Grand Prix. Résultat, alors que la seconde se porte à merveille, la première enregistre un déficit de 45 millions d’euros.

Mais voilà, le contrat entre ces deux sociétés vient à échéance le 31 décembre et Cirjesa a décidé de ne pas le prolonger et en tout cas, pas à ces conditions, puisque l’entreprise publique compte bien récupérer une partie des bénéfices pour éponger ses dettes.

C’est une manoeuvre décidée par le gouvernement local afin de reprendre le contrôle du circuit.

Les différents intervenants publics ont bien déclaré que le Grand Prix n’était pas en danger mais si les contrats ne sont pas renouvelés avec cette société, il restera alors, à l’entreprise publique, un peu moins de quatre mois pour organiser l’évènement. Le Grand Prix de Jerez devrait se tenir du 27 au 29 avril 2012.

Stay tuned!

Source : diariodejerez.es

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de