Jonas Folger attend son heure…



Discret au possible, Jonas Folger est passé à la Moto2 au terme de la saison 2013, qu’il a conclue à la 5ème place du championnat Moto3. Engagé sous les couleurs de l’équipe AGR, le pilote Allemand fait partie des bonnes surprises de ce début de saison 2014. A Jerez, il a terminé 3ème, résistant au retour d’Esteve Rabat. En 2009, Jonas Folger avait découvert les joies du podium, et c’était au Mans. Il aura donc une véritable carte à jouer sur le circuit Bugatti, mais en attendant, il est revenu avec nous sur cette belle période qu’il vit actuellement.

GP-Inside : Jonas, un premier podium en Moto2 au terme d’une course très solide, c’est très encourageant pour la suite non ?

Jonas Folger : « Je suis très content d’avoir obtenu ce premier podium. Depuis le début de la saison, on travaille très bien avec toute mon équipe, on a été parmi les plus rapides à plusieurs reprises en essais mais nous n’avions pas encore réussi à concrétiser ça en course. A Jerez, pour la première fois, tous les éléments se sont bien agencés en course, je me sentais très bien sur la moto. Mes sensations étaient incroyables dès le début de course et ensuite cela s’est poursuivi. Esteve Rabat m’a mis la pression car il était 4ème et il revenait sur moi alors que j’étais déjà à l’attaque. J’ai redoublé d’efforts et j’étais sans cesse au bord de la chute mais j’ai pris ce risque pour parvenir à conserver cette 3ème place. C’est une immense joie ».

GP-Inside : Vous auriez pu prétendre au podium en Argentine et puis cela s’est mal passé en course. Pour quelle raison ?

Jonas Folger : « En Argentine, nous étions encore plus rapides lors des essais qu’à Jerez, mais on a eu un problème avec  le pneu que nous a fourni Dunlop. Je crois qu’ils ont des problèmes sur la qualité des gommes qu’ils nous fournissent car j’avais fait le même choix de type de pneus que lors des séances précédentes pour disputer la course mais apparemment il y a eu un problème de fabrication sur celui-là. J’ai tourné une seconde moins vite en course que ce dont j’avais étais capable plus tôt durant le week-end. Sans cela, je pense que j’aurais pu me battre pour monter sur le podium. C’est comme ça, on a bien fait attention avec toute mon équipe pour prendre toutes les précautions possibles. On a vérifié plusieurs fois le pneu de course dimanche, on a vérifié la date de production pour éviter une autre mauvaise surprise ».

GP-Inside : Vous semblez vraiment comme chez vous dans cette petite équipe, c’est vraiment ce que vous ressentez ?

Jonas Folger : « Oui clairement. C’est ma 1ère saison avec cette équipe et dès le premier jour de test avec eux, j’ai eu un très bon contact. On se comprend parfaitement avec mon chef-mécanicien et tout le monde fait de son mieux. Au final on a quasiment aucun problème technique ».

GP-Inside : La prochaine épreuve se déroulera en France, vous avez quelques bons souvenirs là-bas ?

Jonas Folger : « Oui, j’étais monté sur le podium pour la 1ère fois de ma carrière en 2009 au Mans. J’aime ce circuit, et j’ai toujours de bonnes de sensations là-bas ».

GP-Inside : Vous pourriez gagner cette fois ?

Jonas Folger : « Je ne sais pas. On doit rester concentré sur notre travail. Nous avons programmé une séance d’essais à Aragon avant le GP de France pour tester de nouvelles pièces et nous préparer pour Le Mans et nous serons prêts ! ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de