Casey Stoner défend Dani Pedrosa dans la guerre du poids



Nous vous en avions déjà parlé précédemment et notamment dans le résumé du « After the flag – Marco Simoncelli », le débat qui fait « rage » pour l’instant dans le paddock du MotoGP concerne le lest des motos qui, selon ses partisans, dont l’Italien fait partie, permettrait de ramener une certaine égalité ou, en tout cas, gommerait, pour partie, les inégalités entre les pilotes de taille et de poids différents.

Que d’un côté du ring on retrouve Marco Simoncelli n’a rien d’étonnant puisqu’il est le plus grand et aussi le plus lourd de la catégorie! Et que l’on retrouve dans l’autre coin Dani Pedrosa n’est pas plus étonnant puisque le pilote espagnol est le plus petit et le plus léger des pilotes du MotoGP.

Et chaque camp cherche bien entendu à recueillir le plus de soutien possible de la part de ses petits camarades de jeu. Alors que les deux pilotes officiels de chez Ducati, Valentino Rossi et Nicky Hayden soutiennent Marco Simoncelli et Pedrosa vient d’en recueillir un de choix en la personne de Casey Stoner. Pour être objectif, il faut dire que ce choix de camp pour l’Australien n’est pas tout à fait anodin car c’est assez amusant de constater que son ratio est assez proche de celui de l’Espagnol, puisqu’il accuse 58 kilos pour une taille de 171cm contre 51 kilos pour 160 cm en ce qui concerne Pedrosa.

Par contre, aux arguments apportés par Simoncelli, Casey Stoner a le mérite d’en opposer d’autres qui amènent à réfléchir sur l’opportunité d’un éventuel lest.

Casey Stoner : « Mon opinion est que c’est un sujet intéressant et que beaucoup de monde a des arguments valables mais pour être honnête, je suis un peu désolé pour Dani. Il y a du pour et du contre dans tout.

Dans certaines situations, la taille de Dani n’est certainement pas un avantage et les pilotes les plus grands ont un avantage sur les plus petits. Maintenant, nous avons beaucoup plus de chevaux que nous en avions pendant la période des deux temps et personne ne s’en plaint vraiment.

Certains pilotes se plaignent plus maintenant alors que nous avons plus de chevaux et donc plus de difficultés pour trouver de la traction. Je pense que c’est la partie la plus importante. Si vous êtes plus lourd, vous trouverez la traction un peu plus facilement. Certains ont critiqué le contrôle de traction depuis des années mais en fait, ils veulent trouver des excuses partout pour des choses différentes alors qu’il y a du pour et du contre.

Avec sa taille, Dani a beaucoup de difficultés comme par exemple pour les changements de direction et l’équilibre des masses mais dans le même temps ils ont également des désavantages avec leur grande taille pour se rentrer dans les lignes droites et peut être aussi en sortie de virage. Mais leurs motos sont beaucoup plus stables qu’elle ne le sont avec nous. Il y aura toujours sujet à discussions, donc ils feraient mieux d’arrêter avec ça. »

Cette idée de lest n’est pas neuve et lorsque nous avions interviewé Michael Bartholémy, le team manager du team Marc VDS, il nous avait déjà entretenu sur le sujet pour la Moto2 car, étant tous équipés du même moteur, la différence de poids devient réellement pénalisante pour les pilotes les plus lourds.

Stay tuned !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires