Nicolas Reynier : « Marcel Schrotter a sa place dans le top 10 »



Dans le peloton très dense de la catégorie Moto2, il est parfois difficile de percevoir les progrès de certains concurrents. Après le GP des Amériques, nous avions déjà évoqué dans nos colonnes les bons résultats de l’équipe Tech3. La tendance s’est poursuivie pour Marcel Schrotter, 11ème en Argentine et qui a ensuite enchainé avec une 9ème place sur la grille à Jerez, avant de chuter en course. Aux côtés du pilote Allemand dans le stand de l’équipe française, Nicolas Reynier est le mieux placé pour nous aider à comprendre les raisons de ces progrès, et le chemin qu’il reste à parcourir pour faire encore mieux.

GP-Inside : Nicolas, votre pilote Marcel Schrotter s’est qualifié en 9ème position et vous me disiez être déçu… Pourquoi ?

Nicolas Reynier : « Je suis très content du travail de Marcel, P9 c’est un beau résultat. On avait déjà obtenu un résultat identique avec Danny Kent au Japon l’an passé mais il n’avait pas fait la course car il s’était blessé par la suite. Donc pour un début de saison, je trouve ça bien. Je reste un peu mitigé  car nous cherchions à obtenir plus d’adhérence et j’espérais que nous pourrions faire un pas supplémentaire en qualification. Finalement cela ne s’est pas produit. On a fini à 7/10èmes de la pole et pour gagner une place, il aurait fallu progresser d’un quart de seconde, c’est beaucoup. J’aurais vraiment voulu être dans le même groupe que ceux qui sont devant nous sur la grille, mais il y a encore un peu de travail à faire ».

GP-Inside : Sur l’ensemble du début de saison, on sent une dynamique qui s’est mise en place pour Marcel, pour Cardus, tu confirmes ?

Nicolas Reynier : « Oui   absolument, on a 2 pilotes qui travaillent bien, il y a une homogénéité dans l’équipe qui donne de bons résultats. Marcel est un pilote très méthodique qui avait parfois tendance à prendre son temps en début de week-end, mais il progresse vite et on se comprend de mieux en mieux et ça permet de travailler de manière constructive et apparemment efficace ».

GP-Inside : Quels sont les points que ton pilote doit travailler pour gagner ces quelques dixièmes de secondes qui valent très cher en Moto2 ?

Nicolas Reynier : «De manière générale, je dirais que ce sont ses premiers tours. Sur les 5 premiers tours, il est généralement à une seconde des chronos qu’il peut réaliser. En Argentine, il a fini la course à 20’’ du vainqueur, or il avait perdu un tiers de ce retard sur le seul premier tour. Il faut donc qu’il trouve son rythme beaucoup plus rapidement. On travaille là-dessus mais on sait que cela ne vient pas soudainement, ça va progresser doucement car sinon il risque de tomber dans les premiers tours… ».

GP-Inside : Avec des progrès en début de course, quels sont les objectifs que Marcel Schrotter peut viser selon toi ?

Nicolas Reynier : « Sur une course normale, avec un Marcel qui aura résolu son problème de rythme dans les premiers tours, je pense qu’on peut viser une place dans le top 10 à chaque épreuve et je crois qu’on peut même aller jusqu’à P7 à la régulière. C’est, à mes yeux, le niveau qu’il a en piste ».

GP-Inside : Pour le coup, l’objectif n’a pas été atteint avec cette chute…

Nicolas Reynier : « Non, c’est sûr. Le warm-up s’était bien passé, car on avait une meilleure adhérence du fait de la température de la piste nettement plus fraîche le matin que dans l’après-midi puisqu’on passe de 15° pour le warm up à 48 pour la course. Marcel avait de bonnes sensations et on a validé toute une série de réglages. Et puis une fois en course, il n’a pas réussi à retrouver ses repères, ses chronos étaient de nouveau au-delà d’une seconde moins rapide que ce qu’il aurait dû faire et quant à la raison de sa sortie de piste, une vitesse ne se serait pas verrouillée et il est sorti… On recommencera pour faire mieux au Mans ! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de