Le Mans, MotoGP, course : Marquez a pourtant laissé une chance à ses adversaires!



Si besoin en était encore, aujourd’hui, en terre française, sur le circuit Bugatti du Mans, Marc Marquez a démontré qu’il n’était pas seulement le leader du Championnat mais bien que ses concurrents ne sont finalement pour lui que des jouets avec qui il peut s’amuser à son gré.

Tout avait pourtant mal débuté pour le pilote Honda puisqu’après un mauvais départ, il devait relever la moto afin d’éviter de percuter Lorenzo et dégringolait en neuvième position derrière Dovizioso, Bradl, Rossi, Espargaro, Bautista, Iannone, Pedrosa et Lorenzo.

Pendant ce temps, en tête, Rossi se défaisait progressivement de tous ses adversaires pour s’emparer du commandement qu’il allait garder jusqu’à 15 tours de l’arrivée.

De son côté, Marquez profitait de son avantage à la Dunlop pour passer ses concurrents les uns après les autres.

On pensait alors que Pedrosa et Lorenzo pourraient lui donner du fil à retordre ou au moins le contenir pendant quelques tours mais rien n’y faisait et inéluctablement, il se rapprochait de l’Italien.

On pouvait peut-être rêver à une bagarre entre les deux hommes mais l’Italien commettait une petite erreur et devait laisser filer Marquez qui s’envolait ainsi vers un cinquième succès en autant de courses.

Au final, bien qu’il ait dû passer par le purgatoire, Marquez a rejoint le paradis en donnant l’impression de ne pas forcer. Qui pourra l’arrêter ? A l’heure actuelle, autant être clair, personne !

Pas Rossi, qui pourtant a tout donner et certainement pas Pedrosa ou Lorenzo qui, une fois de plus, en tout cas pour le Majorquin, sont apparus totalement apathiques.

Si le leadership Honda ne souffrait aucune contestation depuis l’année dernière déjà, en revanche, celui chez Yamaha a clairement été confisqué par un Valentino Rossi largement en tête des pilotes se battant pour la seconde place.

Derrière ces deux hommes, c’est Alvaro Bautista qui, au terme d’une course solide est venu priver Pol Espargaro de son premier podium en catégorie reine.

Une très belle course de Bautista mais des progrès énormes à signaler du côté du Champion du Monde Moto2 qui, au Mans, semble avoir franchi un palier supplémentaire.

On a déjà évoqué les cas de Pedrosa et de Lorenzo, on peut alors se pencher sur celui des Ducati et de Dovizioso qui a dû baisser pavillon très tôt dans la course.

Auteur du ‘hole shot’, l’Italien n’a rien pu faire pour se maintenir dans un top 5 qui, dans des conditions de course normales, semblent encore bien éloigné du potentiel de la Desmosedici.

L’Italien est tout de même venu à bout d’Aleix Espargaro qui, lui aussi, navigue loin, très loin des espoirs qui avaient été placés en lui.

Le grand gagnant du jour est, bien entendu, Marquez dont la confiance semble inébranlable. Rossi fait le status quo en se positionnant en unique outsider de E.T., tandis que Pedrosa et Lorenzo, s’enfonce dangereusement dans le statut de deuxième pilote et devront rapidement réagir pour empêcher non pas l’inarrêtable Marquez, mais au moins le vieux, pas si vieux que ça, Valentino Rossi de prendre le large.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook      

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de