Jorge Lorenzo : « J’avais de l’espoir pour Le Mans… »



6ème du GP de France au terme d’une course anonyme, Jorge Lorenzo a quitté l’hexagone à la 5ème place du championnat. Le double champion du monde accuse 80 points de retard sur Marc Marquez et, plus grave sans doute pour lui, 36 points derrière son coéquipier Valentino Rossi.

Après la 5ème course de l’année, nos confrères de MotoGP.com ont réalisé une entrevue avec le pilote Yamaha que nous vous proposons de découvrir.

Vu le rythme que vous aviez au warm-up ou lors des essais, vous sembliez avoir le rythme pour vous battre pour le podium au Mans et pourtant vous n’avez pas pu vous mêler à la bagarre pour le Top 3 ou 4… Que s’est-il passé ?

Jorge Lorenzo : « Tout d’abord c’était vraiment dommage de ne pas avoir pu se qualifier sur la 1ère ligne car le fait de partir de la 1ère ligne nous aurait évité quelques soucis. J’ai pris un bon départ mais une fois arrivé à la chicane Dunlop, je n’ai pas pu profiter de ce bon départ et j’ai même perdu une place. Dans ces cas-là, vous commencez à être plus nerveux, plus tendu et vous n’êtes plus capable de piloter de manière aussi relâché qu’aux essais. De plus, il faut reconnaître que les réglages que j’estimais meilleurs après le warm-up se sont avérés moins bons en course, tout particulièrement au niveau du train avant. J’ai tout tenté pour retrouver les sensations que j’avais eues lors des essais mais j’ai roulé moins bien et c’est pour cela que nous n’avons pas pu obtenir un meilleur résultat ».

Vous avez de moins bons résultats que l’an dernier, quelles sont les raison d’après vous ?

Jorge Lorenzo : « Il y a tout un ensemble qui explique que nous ne sommes pas au niveau que nous avions l’an passé. Les pneus 2014 sont le facteur le plus influent, mais j’essaye progressivement d’adapter mon pilotage à ces pneus et j’y parviens petit à petit. On se rapproche séance après séance, course après course, des premières places. D’ailleurs on a fini 2ème des essais au Mans. Pour une raison que je ne m’explique pas, lors des 2 dernières courses, je n’ai pas été en mesure de concrétiser ces progrès et j’espère que nous y arriverons au Mugello ».

Vous avez toujours été un pilote très concentré sur son travail et très fort mentalement. Ne craigniez-vous pas que toute cette pression ne vous ait atteint et qu’elle soit la cause de vos erreurs du début de saison ?

Jorge Lorenzo : « Non je ne crois pas. J’ai fini les 4 dernières courses sans faire de faute. Le problème, c’est que je n’ai pas été suffisamment rapide pour me maintenir sur le podium, comme ce fut le cas en Argentine. Vous savez, après avoir obtenu mes titres de champion du monde, je n’ai plus vraiment de pression, j’ai simplement besoin de progresser dans certains  domaines pour être plus rapide ».

En 2006, l’année de votre 1er titre, le Mugello avait constitué un tournant entre une période de malchance et une période de réussite pour vous… Vous avez bon espoir de faire basculer le sort en votre faveur encore une fois sur ce circuit ?

Jorge Lorenzo : « A vrai dire j’avais cet espoir à Jerez, et je l’avais également au Mans et cela ne s’est pas produit. Pour autant, cela ne signifie pas que cela ne se produira pas au Mugello, de toute façon nous essaierons de nouveau ! ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de