Lucio Cecchinello : « On est jaloux de l’équipe Gresini »



Pour la première fois de la saison, un représentant d’une équipe dite « satellite » est monté sur le podium à l’issue d’un GP. Pendant que l’équipe Gresini célébrait la 3ème place obtenue de haute lutte par Alvaro Bautista, le team LCR devait se satisfaire d’une 7ème place ramenée par Stefan Bradl. Lucio Cecchinello a répondu sans détour à quelques-unes de nos question sur son état d’esprit, avant son épreuve nationale.

GP-Inside : Lucio, comment prenez-vous la 7ème place obtenue au Mans par votre pilote, Stefan Bradl ?

Lucio Cecchinello : « Le bilan à mes yeux est positif parce qu’on a fait des essais concluants qui nous ont permis de partir de la 4ème place de la grille de départ, nous avions derrière nous des pilotes comme Jorge Lorenzo, Valentino Rossi et Dani Pedrosa. Il a fait un bon départ et il s’est bien battu en course avant de se retrouver en difficulté avec le pneu arrière. Il a donc tenté de forcer davantage sur les freinages et logiquement, son pneu avant a commencé à glisser lui aussi.  Stefan a donc été obligé de conserver un rythme moins soutenu pour rejoindre l’arrivée en bonne position, ce qui est plutôt intelligent car nous devons marquer des points à chaque épreuve ».

GP-Inside : Honnêtement, lors de cette course, une équipe satellite est montée sur le podium aux cotés de Marquez et Rossi… mais c’est celle de Fausto Gresini grâce à Alvaro Bautista… Ce n’est pas frustrant pour vous ?

Lucio Cecchinello : « Ce n’est pas de la frustration, mais il faut avouer qu’il y a un peu de jalousie car j’aurais préféré être à leur place. Cela dit, il faut aussi prendre ce résultat comme un challenge, et cela me sert à retourner travailler encore plus fort le lendemain matin pour parvenir à réduire l’écart avec les premiers et finir par être à la place que Bautista a occupé au Mans ».

GP-Inside : Ça pourrait se faire au Mugello selon vous ?

Lucio Cecchinello : « Ce serait magnifique mais il y a ces 4 pilotes restent très très forts… »

GP-Inside : Sont-ils encore 4 ? On a le sentiment que Lorenzo et Pedrosa sont plus fragiles en ce moment, qu’en pensez-vous ?

Lucio Cecchinello :« Non je ne crois pas. Valentino a fait une course sublime au Mans et on ne peut pas nier qu’en ce moment, Rossi montre course après course qu’il est en train de revenir au niveau du « Grand » Valentino mais sur l’ensemble des 5 premières épreuves, Pedrosa a été très performant lui aussi. Finir sur le podium, ça signifie qu’il faut battre au moins 2 de ces 4 pilotes… et ça, ce n’est vraiment pas facile ! On va continuer à travailler parce qu’en compétition comme dans la vie, quand tu te fixes des objectifs, il n’y a que par le travail que tu peux les atteindre ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de