Exclusif : Guy Coulon sur la fiabilité des moteurs de Moto2.



Suite aux problèmes, déjà évoqués ici, de fiabilité des moteurs de Moto2, le Grand Prix de France a été l’occasion d’une attention toute particulière des techniciens de la société Externpro.
Outre la fourniture normale de moteurs neufs, les hommes en bleu marine et bleu ciel sont passés serrer eux-mêmes les fameuses vis de vilebrequin, le jeudi soir, puis à nouveau le samedi soir.

Nous avons pu assister plusieurs fois à la scène; démontage de la vis, nettoyage, puis remontage, parfois avec du frein-filet, parfois sans, et serrage minutieux au couple prescrit.
Nous avons alors demandé au responsable d’Externpro quel était le problème mais n’avons obtenu qu’un «nous ne savons pas encore» comme seule réponse.

Pour essayer de comprendre pourquoi ce phénomène s’est largement amplifié cette année, nous sommes donc allés interroger Guy Coulon qui, outre les deux Yamaha M1 Monster MotoGP, supervise également les deux Mistral 610 Moto2 dotées du bloc Honda.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que, pour ceux qui se passionnent pour la mécanique, son analyse est extrêmement intéressante !

Guy Coulon: « la première chose à savoir, c’est que la société Externpro a un contrat avec Honda, contrat qui leur interdit d’utiliser une autre vis que la vis d’origine. Donc pas question de monter une vis plus résistante ou un autre montage.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de