Interview croisée Guy Coulon/Carlo Pernat sur les 4 fantastiques (Part 1/2).



L’un est Italien, s’exprime en français avec son accent chantant et, agent de très nombreux pilotes depuis des décennies, connaît parfaitement tout ce qui se passe dans le paddock.

L’autre est français, s’exprime généralement peu dans la presse, mais n’a rien à envier aux connaissances du premier, même si sa caractéristique première est avant tout un immense bagage technique.

Lors du Grand Prix de France, avant la course, il nous a semblé intéressant de recueillir la vision de ces deux personnages emblématiques du paddock, au sujet des « 4 fantastiques ».
Vous allez voir que, si différents soient-ils, leurs analyses se rejoignent globalement, et que la course du Mans ne les a pas démentis.
Précision nécessaire, il s’agit là de la juxtaposition par écrit de deux interviews différentes.

Carlo Pernat: « Je pense que Valentino, il n’a pas oublié d’être pilote. Il a gagné neuf titres de champion du monde. Mais le mariage Ducati-Valentino, c’était un mauvais mariage. Pour provoquer, j’ai dit que Valentino avait fait du bien à Ducati parce qu’il a découvert tous les problèmes qu’il y avait. Ils ont tout changé sur la moto, même les ingénieurs, et la Ducati est devenu un peu meilleure.
Valentino a passé deux années vraiment difficiles chez Ducati et, quand il est retourné chez Yamaha, il a retrouvé une moto développée par Lorenzo, donc il a eu des problèmes.
Avec Ducati, il se battait pour des places de 7, 8 ou 9ème. Il avait perdu le goût de la compétition.

Avec Yamaha, il se battait pour une 4ème place, et comme il a vraiment un mental très fort, il s’est entraîné de façon incroyable pendant l’hiver, comme il ne l’avait jamais fait, il a développé la Yamaha pendant les essais en Malaisie. Il a aussi changé Burgess contre Galbusera, mais je crois que c’est plus pour créer un choc psychologique que technique. En ce moment, Valentino est vraiment fort. C’est sûr que l’âge fait une différence; Marquez a 21 ans, Valentino 35. Quatorze années, c’est beaucoup.  Mais aujourd’hui, on dirait que Valentino est retourné jeune, à 21 années.
Gagner, c’est difficile avec Marquez. Honnêtement, je pense que Marquez est celui qui peut gagner toutes les compétitions dans l’histoire de la moto. »

GP- Inside: Il ne va pas gagner toutes les courses, quand même?

A suivre…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de