Mugello : conférence de presse pré-Grand Prix.



A l’heure d’Internet et de la communication instantanée, mener une conférence de presse pré-Grand Prix est un exercice à la fois formel et difficile; tout ce qui pouvait être dit a déjà été dit sur le Mans et personne n’a encore les capacité de prédire ce qui va se passer au Mugello. 

Dès lors, on s’étale en promesse de bien travailler et de faire au mieux, on répète les blagues distillées dans les communiqué de presse (Rossi, au sujet de son âge) puis on se remémore les bons (première victoire de Marquez en 125cc, victoires de Rossi en 2006, 2007 et 2008) ou les mauvais (chute de Marquez  en bout de ligne droite en 2013, chute de Rossi avec fracture de la jambe en 2010) souvenirs sur ce circuit.

Puis, on en arrive à la question que tout le monde se pose en arrière fond dans le paddock, à savoir « combien de victoires successives Marc Marquez va-t-il réaliser? ». Interrogé directement, l’intéressé répond simplement que le jour où cette série s’arrêtera, il sera important de l’accepter et de se contenter de marquer des points.
Néanmoins, et même s’il s’attend à ce que les deux pilotes Yamaha soient consistants, il aimerait bien gagner ici pour oublier tous les problèmes qu’il a vécu au Mugello en 2013.

De leur côté, les pilotes Yamaha reconnaissent que la récente permission d’utiliser les disques de 340 mm leur apporte dorénavant un petit avantage, car le freinage était un des points faibles de la Yamaha, mais quand on leur fait remarquer que le Mugello, comme Assen et Barcelone, est un circuit particulièrement propice aux motos bleues avec ses longs enchaînements et peu de virage à passer en première, les pilotes Yamaha Factory répondent que c’est vrai sur le papier mais que les Honda ont beaucoup progressé cet hiver, spécialement là où elles étaient plus faibles, et que Marquez pilote à plus de 100%.

Rossi fait d’ailleurs remarquer avec humour qu’il était beaucoup plus optimiste après sa course au Mans……….. jusqu’à ce qu’il la voit vraiment à la télévision.

En fin de conférence, on demande à Marquez ce qu’il pense des rumeurs propagées en Italie concernant le capteur de couple de sa Honda.
Il répond avec humour qu’il est au courant, qu’il avait également un moteur plus puissant en Moto2 et une moto spéciale en 125cc.
Plus sérieusement, il fait remarquer que ce capteur est essayé depuis 2009 mais qu’il ne peut rien dire sur le sujet.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de