Mugello, MotoGP, course : Marquez triomphe d’un Lorenzo retrouvé



Depuis le début de la saison, si Marquez n’a cessé d’épater, Lorenzo, en revanche, n’a cessé de décevoir.

En dehors du coup à chaque course, le Majorquin avait pourtant déclaré, en France, qu’il sentait que son heure allait venir.

Et aujourd’hui, après le Grand Prix d’Italie, on peut dire qu’il avait visiblement bien estimé son état de forme.

Pourtant, malgré une course splendide, pleine de courage et d’intelligence, c’est une nouvelle fois Marquez qui vient de triompher.

Si jusqu’à présent, Marquez avait engrangé de beaux succès, celui-ci a une saveur particulière car face à un Lorenzo retrouvé, c’est dans ses ultimes retranchements qu’il a dû aller le chercher.

Parti en tête, Lorenzo aura mené sans partage pendant plus de la moitié du Grand Prix et il aura même fallu attendre jusqu’à six tours de l’arrivée pour que la vraie bagarre s’engage entre les deux hommes. Pas parce que Marquez le laissait user ses pneus mais bien parce que le double Champion du Monde était simplement parfait.

Malheureusement pour lui, lors du dernier tour, Marquez sortait bien du dernier virage et en bout de ligne droite grâce à un freinage incroyable, il prenait définitivement l’avantage.

Preuve de l’excellence du jeune espagnol, il alignait directement deux partiels démentiels et se mettait définitivement à l’abri de Lorenzo.

Marquez remporte sa sixième victoire en six Grands Prix, après avoir été, une nouvelle fois, le plus rapide lors de toutes les séances.

Derrière, Valentino Rossi aurait aimé pouvoir revenir sur les deux hommes de tête mais, malgré un excellent départ, l’Italien s’est élancé de trop loin (dixième sur la grille) et après avoir éliminé Dovizioso, Pedrosa, Crutchlow, Iannone,… il ne parvenait pas à combler l’écart avec les deux hommes de tête.

Quoi qu’il en soit, il réussit une beau Grand Prix avec une belle remontée et au final, un podium bien mérité.

Au pied du podium, on aurait pu retrouver Iannone qui, depuis le début de sa carrière en catégorie reine, a livré sa plus belle prestation. L’Italien prenait un risque en s’élançant avec un pneu soft à l’arrière mais les derniers tours lui étaient fatals puisqu’il laissait filer, tour à tour, Pedrosa, Espargaro et en fin de course, Andrea Dovizoso.

Pedrosa prend donc la quatrième place mais à plus de 14 secondes…une éternité pour l’équipier du sextuple vainqueur de Grands Prix.

Marquez remporte donc une victoire mais le MotoGP a retrouvé Lorenzo, ce qui ne peut que lui faire du bien. Quant à Rossi, le sentiment est qu’il aurait pu se battre avec les premiers mais certainement pas en se qualifiant dixième !                

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de