Jorge Lorenzo : « Marc n’était pas aussi rapide que lors des courses précédentes »



Depuis le début de la saison, personne n’avait donné la réplique à Marc Marquez aussi longtemps et avec autant de véhémence que Jorge Lorenzo l’a fait sur le circuit du Mugello lors du Grand-Prix d’Italie. Convié à la conférence de presse d’après-course en compagnie du vainqueur de l’épreuve et de son coéquipier Valentino Rossi, le Majorquin a été largement sollicité par les médias. Voici ses réponses.

Jorge, 2ème aujourd’hui mais vous devez être tellement content de votre performance ?

Jorge Lorenzo : « Honnêtement, quand vous finissez à la 2ème place, si près de la victoire, vous ne pouvez pas vous sentir totalement heureux car l’objectif était si proche… Une victoire, c’est une victoire, la 2ème place, ce n’est pas la même chose. Cela dit, si on compare cette course aux autres épreuves cette saison, il n’y a pas grand-chose de plus à faire. Je me sens nettement mieux physiquement, comme je l’ai dit depuis le début du week-end. C’est un point très important, surtout avec cette moto car les courses sont longues et si vous vous sentez prêt physiquement, alors vous êtes également plus fort mentalement. Nous avons aussi fait des modifications sur la machine qui améliorent très nettement les freinages. Jusqu’à maintenant, je ne pouvais pas lutter avec Marc sur les freinages mais on a progressé et je me sens plus fort que l’an passé dans ce domaine désormais. La seule chose qui nous handicape encore, c’est la vitesse de pointe. Avec une meilleure vitesse de pointe, j’aurais peut-être pu m’échapper car je crois que j’étais plus rapide que Marc cette fois-ci. Il a tout de même réussi à me suivre alors que j’attaquais très fort et après qu’il m’ait dépassé, il était moins rapide mais il me reprenait plusieurs mètres grâce à sa vitesse de pointe. Quoiqu’il en soit, je pense que la victoire arrivera probablement bientôt pour nous, nous devons continuer à pousser dans ce sens, nous devons poursuivre les améliorations sur la moto et je dois pour ma part progresser en tant que pilote et qu’athlète ».

Pour vous aussi, la prochaine épreuve, à Barcelone, ce sera comme on dit « à la maison » ?

Jorge Lorenzo : « Oui, c’est ma course à domicile car il n’y a pas d’épreuve à Majorque et au niveau de la distance, c’est la course la plus proche de chez moi. Il y aura beaucoup d’amis, des personnes de ma famille aussi, je vais essayer de monter de nouveau sur le podium et si possible de décrocher la première victoire de la saison ».

La bagarre que vous avez livrée contre Marquez rappelait le duel avec Pedrosa à Valencia l’an passé. Pour vous, c’était comparable ?

Jorge Lorenzo : « C’est difficile à dire parce qu’en général, la Honda est très performante en freinage et il était très difficile pour moi de battre Marc. J’ai gagné devant lui à Silverstone mais je ne l’avais pas dépassé lors d’un freinage, je m’étais concentré sur les vitesses de passage en courbe et sur chaque virage où il ouvrait un tout petit peu la trajectoire. Maintenant, je me sens plus fort sur les freinages et je pense que nous avons encore de la marge de progression dans ce domaine car nous n’avions pas l’avantage sur tous les freinages mais je dirais sur 60% du circuit. Si nous arrivons à avoir l’ascendant sur l’ensemble du tracé, alors nous pourrons vraiment nous battre avec Marc sur les freinages. C’est ce que je réclamais depuis un moment et je dois féliciter Yamaha d’avoir amélioré la moto sur les freinages. Cela a été difficile mais il semble que nous ayons trouvé quelque chose pour y parvenir. Avant la course, je me sentais déjà plus fort qu’au Mans, cela vous donne un sentiment de sécurité et davantage de confiance sur la moto, même si la course a été difficile. Je pense pouvoir progresser encore sur la fin de course en ‘cardio’, mais je me suis senti mieux préparé pour me battre et c’est à mes yeux la plus grande différence ».

Avez-vous utilisé les disques de frein de 340mm ? Est-ce que vous pensez que cela vous a aidé concernant les progrès aux freinages auxquels vous faisiez référence ? (Question posée par notre confrère Michel Turco de Moto-Revue)

Jorge Lorenzo : « (hésitation) Oui… Il faudra voir lors des prochaines courses ce que cela donnera ».

Vous avez réclamé plus de puissance moteur à votre équipe, mais pensez-vous que cela soit possible compte-tenu du fait que le développement des moteurs est gelé ?

Jorge Lorenzo : « Non, et c’est justement là que se situe le problème. On doit attendre que le règlement se débloque sur ce point car sinon c’est impossible. On doit améliorer la moto dans d’autres domaines pour parvenir à être plus rapide et surtout hors d’atteinte en sortant du dernier virage ».

Vous vous êtes dépassés 12 ou 13 fois durant la course, était-ce l’une de vos plus belles bagarres en course ? Avez-vous pris du plaisir ?

Jorge Lorenzo : « Dans la presse, ils disent que je ne prends pas de plaisir alors c’était peut-être encore le cas aujourd’hui. Et c’est peut-être pour cela que je n’ai pas gagné (ironique)».

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de