TransFiormers et Taylor Made : l'offensive des solutions alternatives en Moto2.



Dans une catégorie où le moteur unique aurait pu permettre d’espérer quelques recherches alternatives concernant les châssis, force est de constater que l’uniformité s’est imposée avec la solution classique composée d’un cadre en aluminium et d’une fourche télescopique.

La raison en est simple; les team managers ont besoin de résultats immédiats pour satisfaire leurs sponsors, et ne peuvent donc pas prendre le risque de développer une moto aux performances incertaines.
C’est l’histoire du serpent qui se mord la queue et, en conséquence, il faut reconnaitre que Kalex, Suter et autres Mistral se ressemblent comme trois gouttes d’eau…

Après quelques tentatives intéressantes en championnat d’Espagne, en particulier avec l’Inmotec à cadre alu-carbone déjà pilotée par Lucas Mahias, c’est donc ce dernier qui a eu le mérite de faire faire ses premiers tours en Grand Prix à la désormais célèbre TransFiormers de Christian Boudinot, la première alternative aux suspensions classiques depuis fort longtemps.
Dotée d’un train avant à triangles superposés, la moto au cadre en acier de la petite équipe a suscité quantité d’admiration et d’entraide de la part des équipes engagées à l’année en Moto2.

Après une belle performance lors du coup d’essai à Brno l’année dernière, le duo a remis le couvert cette année au Mans, avec le succès que l’on sait.
A ce propos, il faut savoir qu’ils viennent de lancer une nouvelle souscription pour participer à Brno 2014; n’hésitez donc pas à les aider car ils le méritent bien!

Aujourd’hui, un autre artisan passionné, californien celui-là, va encore plus loin et sera présent comme WildCard au Grand Prix de Silverstone. 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de