Aérodynamique soignée chez Mahindra.



Dans la catégorie Moto3, on a pu constater que les forces en présence avaient tendance à s’équilibrer et, si KTM reste encore sur une incroyable série de 31 succès consécutifs, cela ne devrait pas perdurer bien longtemps, tellement Honda et, dans une moindre mesure, Mahindra, ont fait des efforts pour rattraper le constructeur autrichien.

Désormais, les arrivées se jouent au centième, voire au millième, de seconde et dans ces conditions, chaque petit détail peut faire gagner, ou perdre, la course.

Pour faire face à la longue ligne droite du circuit du Mugello, Mahindra y avait apporté de nouveaux sabots de carénages reprenant le principe des petits ailerons figurant sur les carénages des Aprilia 2temps.
Ces mini-ailerons ont pour but de favoriser le flux d’air et peuvent faire gagner 1 ou 2 km/h.
Alors que l’équipe officielle Mahindra a utilisé une version avec une simple excroissance intégrée dans le sabot, comme à l’époque chez Aprilia, les éléments développés en soufflerie en Italie utilisés par le team CIP nous font toutefois plus penser à des éléments de F1, ces dernières étant dotées de dizaines de palettes similaires.

Coïncidence ou pas, associés à des échappements plus longs, on retrouve trois de ces motos dans les dix premières, avec Miguel Oliveira (4ème), Alessandro Tonucci (7ème) et Brad Binder (9ème).

A suivre, donc, à Barcelone où la ligne droite en descente n’est pas négligeable non-plus.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de