Jack Miller, au centre de toutes les convoitises.



Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour que le projet Honda en MotoGP envisagé pour Jack Miller ne fasse remonter à la surface des vagues inattendues.  

En l’occurrence, un contrat ignoré du grand public, liant le pilote australien à Michael Bartholemy, le manager du team Marc VDS.

Günther Wiesinger, du site Speedweek, qui a révélé cet accord signé l’année dernière à Silverstone et portant sur trois années, a également interrogé le gestionnaire belge qui s’est montré clair sur le sujet; qui que ce soit qui voudrait Jack Miller en 2015 va devoir discuter avec lui, à commencer par le côté financier, même si cela n’est pas forcément le plus important aux yeux de Michael Bartholemy.

Michael Bartholemy: « Cet accord a été signé le week-end de Silverstone 2013; il porte sur trois ans. 
L’idée était que Jack, alors  septième  au championnat du Monde, passe  immédiatement en Moto2 avec nous en 2014. Jack a dit qu’il aimerait faire un an de plus en Moto3, ce que j’ai bien compris. J’ai répondu: Écoute, si tu veux rester en Moto3, alors il faut aller chez Aki Ajo pour être en de meilleures mains que les nôtres, puisque notre projet Moto3 n’a pas été établi pour remporter le titre mondial, mais simplement aider Livio Loi à faire ses débuts en championnat du monde. Jack a donc signé un contrat d’un an pour le Moto3 chez Aki Ajo. De toute évidence, cela le menait chez Marc VDS en Moto2 en 2015 et 2016. C’est la vérité. Ce sont des faits. Il y avait d’abord un pré-contrat, puis cela a été suivi d’un important contrat que nous avons envoyé à Jack et à ses parents et qui a été signé par Jack et ses parents. 

Le Finlandais a alors essayé de faire vaciller l’affaire. Mais légalement, tout est très clair: si Ajo veut Jack en 2015 et 2016 au lieu d’aller avec nous, alors de l’argent doit nous revenir. C’est un fait. 
Cependant, l’argent  n’est pas le principal enjeu, nous voulons avoir le pilote, parce que nous le trouvons bon et parce que nous voulons investir de l’argent sur lui. 
Par conséquent, nous avons déjà fait une bonne offre financière à Jack à l’été 2013. Je pense que j’ai été plus rapide et plus intelligent que beaucoup d’autres personnes. Si d’autres chefs d’équipe et des agents se réveillent une année après moi, je n’y peux rien.

Si Honda fait une offre pour le Championnat du Monde MotoGP, c’est OK pour moi. Jack est un bon pilote. Mais même les gestionnaires de Honda ne peuvent pas ignorer mon contrat. Nous devrons être juste dans cette affaire et respecter les contrats. » 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de