Fernando Alonso : « en MotoGP, le pilote compte plus qu’en F1



Au Mugello, le week-end dernier, parmi tous les amateurs de moto, on a pu croiser un expert des quatre roues.

En effet, le paddock MotoGP a reçu la visite de Fernando Alonso, Champion du Monde F1 2005 et 2006.

S’il s’est dit impressionné, ça n’avait pas toujours été le cas puisqu’on se souvient encore de la querelle qui l’avait opposé à Valentino Rossi, en 2006, lorsque l’Italien avait réalisé de bons essais sur la Ferrari.

L’Espagnol avait alors déclaré à un journaliste madrilène : « Laissez le venir et piloter. Il sera bon, car il aura l’attention des médias et c’est bien pour nous que Ferrari le fait rouler. Cela leur a fait perdre du temps précieux dans leur préparation. On ne connaîtra le potentiel de Rossi que lorsqu’il sera à l’arrivée d’une course. Il terminera peut-être 5e ou sur le podium mais tout ce qu’il fait avec une F1, je peux le faire avec une moto si on me donne autant de temps que lui pour me préparer. »

Visiblement retombé de son piédestal après quelques années l’ibérique a enfin pu apprécier à leurs justes valeurs les exploits des équilibristes du MotoGP puisqu’à l’issue du Grand Prix, il déclarait : « À la télévision, tout semble facile, mais en réalité c’est beaucoup plus compliqué. La moto a une dynamique différente, elle se déplace. De cette façon, le pilote peut y mettre du sien, il peut être plus incisif, chacun avec son propre style. Le pilote compte plus qu’en F1 ! »

Un peu de reconnaissance, ça ne fait jamais de tort !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sr Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de