Bradley Smith : « Sur les 4 dernières courses, je ne mérite pas ma place chez Tech3… »



10ème du championnat, dominé par son coéquipier qui débute en catégorie reine, Bradley Smith sait pertinemment qu’il doit redresser la barre s’il veut prolonger le contrat qui le lie à l’équipe Tech3 plus loin que le terme de la saison 2014. Dans ce contexte de plus en plus délicat le concernant, Bradley Smith a obtenu le meilleur temps de la 2ème séance d’essais libres sur le circuit de Catalogne. Une joie, un privilège, qui ne lui était plus arrivé depuis la 4ème séance d’essais libres au Qatar. Une performance rassurante mais qui sera vite oubliée s’il n’enchaîne pas avec d’autres bons résultats. Lors d’un entretien exclusif, Bradley nous a confié ses impressions.

GP-Inside : Bradley, ça fait du bien de voir votre nom tout en haut d’une feuille de chronos ?

Bradley Smith : « Honnêtement c’est assez particulier et ça procure un sentiment très agréable. J’ai eu 4 courses difficiles ces derniers temps, ça a été très compliqué pour moi mais ce qui me paraît positif c’est que mon équipe semble continuer à croire en moi, à m’aider et à travailler aussi dur pour trouver des réglages qui me permettent de m’exprimer. Au Mugello, j’ai ressenti une amélioration du comportement de la moto, on a fait de nouvelles modifications pour cette épreuve et ça m’a permis de progresser de nouveau. En restant réaliste, je vise le top 5 ou 6 pour la qualification, et on verra pour la suite ».

GP-Inside : Vous vous sentez sous pression concernant votre guidon chez Tech3 l’an prochain ?

Bradley Smith : « Oui je le suis car si on regarde mes résultats lors des 4 dernières épreuves, je ne mérite pas de la conserver, il faut être honnête envers soi-même. Je sens cette pression mais je n’ai pas oublié comment on pilote, j’ai été le meilleur pilote Yamaha lors de plusieurs séances d’essais depuis le début de l’année mais maintenant, je dois finir les courses dans le top 6 et si je n’y parviens pas, je comprendrais qu’Hervé Poncharal et Yamaha choisissent un autre pilote que moi. Au fond de moi, je sais que je suis capable d’être rapide, c’est ce que j’ai démontré aujourd’hui et on essaiera de faire pareil demain ».

GP-Inside : A propos de demain et de la suite du week-end, vous avez des informations concernant les révisions météo ?

Bradley Smith : « Je ne regarde jamais les prévisions. J’enfile ma combinaison en cuir, et quand je sors de mon box, je regarde la couleur du ciel. De toute façon tout le monde sera logé à la même enseigne et qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, il faudra être rapide ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de