Jack Miller reste confiant malgré un départ en 3ème ligne



Leader du championnat avec une avance réduite à 5 points suite à sa chute lors du GP d’Italie, Jack Miller s’élancera dimanche de la 9ème place sur la grille de départ, sa moins bonne qualification depuis le début de la saison. Loin de laisser place à la panique, l’Australien a répondu à nos questions sans laisser la place au moindre doute : en Catalogne, il jouera aux avant-postes !

GP-Inside : Jack, 9ème place sur la grille aujourd’hui au terme d’une séance qui s’est révélée assez compliquée ?

Jack Miller : « Ca ne s’est pas mal passé, mais ça aurait clairement pu être mieux. On a fait de grosses modifications entre la 3ème séance d’essais libres et la qualification, et ça allait dans le bon sens pour la première tentative. Pour la suivante, on a remis des pneus neufs et je me suis logiquement senti nettement mieux que lors de la séance matinale, mais j’avais encore des soucis avec le comportement de ma moto dans le dernier secteur. On a donc décidé de modifier encore les réglages mais nous sommes partis dans la mauvaise direction, ce qui ne m’a pas permis d’améliorer mon chrono, et j’ai finalement perdu plusieurs places. Honnêtement, cela aurait se terminer au-delà de la 9ème place, et surtout, ce n’est pas très grave car je suis certain que personne ne pourra s’échapper. On va se retrouver en groupe, comme au Mugello. Je suis très confiant sur les phases de freinage et je pense qu’en dépit de cette qualification, on peut faire une belle course ».

GP-Inside : Vous semblez manquer de vitesse de pointe, ce n’est pas un souci pour une course en paquet ?

Jack Miller : « Oui un peu, mais ce n’est pas si grave. Je n’ai pris aucune aspiration durant la qualification et cela peut faire une grosse différence donc le déficit n’est pas aussi important qu’il n’y paraît aujourd’hui ».

GP-Inside : On vous a vu plusieurs fois vous énerver envers les pilotes qui attendent de prendre votre roue, ce n’est pas facile d’être celui que tout le monde veut suivre ?

Jack Miller : « Exactement ! Parfois ça me contrarie un peu mais j’essaye quand même de me concentrer sur ma propre qualification. Le problème, et on l’a encore vu aujourd’hui, c’est qu’on se retrouve dans des situations qui sont parfois extrêmement dangereuses quand tout le monde évolue dans un groupe aussi énorme. Rins a aussi été gêné… Mais c’est comme ça, on doit faire avec ! »

GP-Inside : Est-ce que la pression ne se fait pas plus importante sur vos épaules maintenant que Fenati est revenu à 5 points de vous au championnat ?

Jack Miller : « Pas vraiment en fait. D’abord parce que Fenati partira de la 16èmeplace sur la grille demain et aussi parce que c’est le même écart qu’après la course au Qatar et quand je suis arrivé au Mans, je n’avais aussi que 5 points d’avance. On a déjà été dans cette situation et on risque de connaitre cela de nouveau à l’avenir. On doit avant tout penser à faire la meilleure course possible demain ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de