Johann Zarco : « J’ai su saisir ma chance »



16ème du championnat avant de poser ses valises à Montmélo, Johann Zarco était loin des objectifs qu’il s’était fixés. Et puis il y a eu ce Grand-Prix de Catalogne, une course folle, émaillée de nombreuses chutes, de multiples accrochages. Parti 8ème sur la grille, le Français remonte dans le peloton jusqu’à revenir en 5ème position, sur les talons de Luthi et de Kallio respectivement 3ème et 4ème. Lorsque le Finlandais a attaqué Tom Luthi pour tenter de lui ravir la dernière place sur le podium, Zarco a compris qu’il n’aurait qu’une seule chance de tirer son épingle du jeu. Quitte à aller jusqu’au contact avec Mika Kallio, Johann Zarco s’est offert son premier podium cette saison, après avoir tout de même attendu quelques minutes avant d’être certain que son dépassement ne lui vaudrait pas de sanction. Descendu du podium, le Français nous a donné son sentiment sur cette course qui fera sans doute office de référence et qui restera  d’autant plus savoureuse qu’elle succède à une période où rien ne semblait devoir lui sourire.

GP-Inside : Johann, s’il fallait décrire ce podium en un mot, lequel choisirais-tu ?

Johann Zarco : « Bonheur !… Parce que vendredi, on était en grande difficulté et sincèrement je ne m’attendais pas à finir le week-end sur le podium. A partir de samedi, mon rythme n’était tout de même pas si mal, j’ai bien « grandi » dans mon pilotage durant chaque séance, et la moto m’a suivie dans cette évolution. On a fait beaucoup de modifications et j’ai réussi à tout assimiler jusqu’à la qualification. Pour la course, je m’étais fixé pour objectif de rester avec le groupe de devant mais je n’y suis pas parvenu. J’ai essayé de rester le plus relâché possible sur la moto et ça s’est traduit par des chronos qui sont restés très constants, et au final ça a payé ».

GP-Inside : La fin de course a été complètement folle avec ce duel Kallio, le retour sur Luthi. Comment as-tu vécu tout ça de l’intérieur ?

Johann Zarco : « En fait on a gardé un rythme presque identique à celui qu’on avait en début de course. Le pneu que nous avions ce week-end glissait dès les premiers tours et il a plus ou moins conservé le même comportement du début à la fin. Dans les derniers tours, Kallio et moi avons vu que Luthi était en difficulté, je me suis accroché et je me suis senti à l’aise jusqu’au bout, suffisamment en tout cas pour sauter sur l’occasion qui s’est offerte ».

GP-Inside : Quand on est au cœur de l’action, est-ce qu’on sent les choses venir ?

Johann Zarco : « Quand j’ai vu que nous revenions sur la 3ème place de Luthi, j’avoue que j’ai pensé que je pourrais faire un podium. Le facteur chance a joué en ma faveur cette fois, mais jusque-là je n’avais pas vraiment été gâté depuis le début de l’année. Et puis surtout, quand l’occasion s’est présentée, j’ai tout fait pour la saisir. Je suis content parce que cet opportunisme fait partie des éléments sur lesquels je voulais travailler. Donc on va prendre ces bonnes sensations avec un grand plaisir ».

GP-Inside : Depuis ton arrivée chez Caterham, il y a eu beaucoup de moments difficiles, ça doit faire du bien de partager ce premier podium ?

Johann Zarco : « Tout le monde est très content, Johann Stigefelt m’a remercié chaleureusement. J’espère qu’il y aura d’autres podiums parce que je me sens bien avec cette équipe, je trouve qu’on travaille bien et ce genre de résultat nous donne envie de viser encore plus haut. On doit tous rester concentrés et continuer à travailler en essayant de rester aussi calme que possible et grâce à tous ces éléments, nous aurons d’autres opportunités à saisir ».

GP-Inside : Au-delà de la satisfaction de ce résultat, est-ce que vous avez compris des choses sur le comportement de cette machine ce week-end ?

Johann Zarco : « D’un point de vue technique, je ne saurais pas le dire car je me suis vraiment concentré tout le week-end sur mon pilotage. En revanche je constate que je dois continuer dans cette voie pour améliorer mes capacités d’adaptation aux exigences de la moto. Il faut continuer à travailler dur pour conserver cette capacité que nous avons eue ce week-end à redresser le tir lorsque l’aspect technique nous donne du mal ».

GP-Inside : Prochain Grand-Prix à Assen, que peut-on espérer pour toi ?

Johann Zarco : « C’est un circuit très technique et je suis conscient que j’ai quelques faiblesses là-bas. Il ne faut pas forcément espérer de grandes choses, le plus important est de rester concentré et si on y parvient, samedi soir on risque de connaître le même bonheur que l’on connaît aujourd’hui. Le fait que je me sente mieux me permettra sans doute de dépasser les limites que j’ai connues sur ce tracé. J’espère que le début de week-end sera moins difficile qu’en Catalogne, ce qui ne veut pas dire que ce sera simple pour autant. Il faut profiter de cet élan pour engranger d’autres bons résultats ».

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de