Michael Bartholemy : « Tito avait soif de revanche »



Avec le succès d’un Tito Rabat clairement maitre des évènements en Catalogne et la 4ème place de Mika Kallio, l’équipe Marc VDS dirigée par Michael Bartholemy a encore réalisé une performance très solide. Pour autant, malgré la 4ème victoire de Rabat cette saison et la présence aux 2 premières places du championnat des représentant de l’équipe Belge, le team-manager y voit tout de même quelques imperfections à corriger. Il revient avec nous sur la prestation de ces 2 pilotes.

GP-Inside : Michael, Titi Rabat a réalisé un week-end parfait, c’est votre avis ?

Michael Bartholemy : « Oui presque. En fait la seule petite faute s’est produite au départ car il n’a pas pris un départ idéal comme il le fait parfois, du coup, durant le premier tour, nos 2 pilotes se sont gênés et cela a avantagé Vinales et d’autres pilotes qui ont pu rester plus près d’eux alors qu’au niveau du rythme, ils n’auraient pas été en mesure de les suivre. Il a fallu 4 ou 5 tours pour qu’Esteve trouve le bon rythme et il a ensuite dominé la course ».

GP-Inside : Il a donné le sentiment de maitriser tous les paramètres depuis vendredi matin jusqu’au drapeau à damier, plus que jamais depuis le début de la saison…

Michael Bartholemy : « Il avait déjà négocié parfaitement le week-end en Argentine, mais ici il avait une détermination absolue car il est à domicile. L’an passé, cela avait été très chaud avec Pol Espargaro et Tito était resté sur le sentiment qu’il aurait dû gagner en Catalogne en 2013 (Rabat s’était incline de 81/1000èmes face à Pol Espargaro à l’arrivée du GP l’an passé, NDLR). La victoire ici était très importante dans son esprit car il avait une envie de revanche au fond de lui. La séance d’essais que nous avons faite au Mugello nous a permis de préparer parfaitement cette épreuve, on a trouvé de très bons réglages et tout le reste s’est déroulé sans accroc ».

GP-Inside : Ce Grand-Prix a été malgré tout plus difficile pour Mika Kallio…

Michael Bartholemy : « Concernant Mika, on avait de nouveau misé sur le pneu dur de la même manière qu’on l’avait fait avec Tito au Mugello. Lorsqu’il a atteint le cap de la mi-course, le pneu a chuté en performance, les temps se sont ralentis d’une seconde et Mika s’est retrouvé sur un faux rythme. A 4 ou 5 tours de l’arrivée, le rendement s’est amélioré et il a réussi à revenir sur Luthi alors que Tom avait 1’’5 d’avance. Mais Zarco est revenu lui aussi, et on sait tous qu’en duel, Johann est un pilote très difficile à battre. On est passés tout près de la 3ème place pour Mika, mais cette fois-ci, c’était pour Johann et c’est très bien pour lui et pour la catégorie, on ne peut pas toujours avoir nos 2 pilotes sur le podium. En revanche, pour les 3 prochaines courses à Assen, au Sachsenring et à Brno, je suis certain que Mika sera très fort. Le Mugello et la Catalogne ne sont pas des circuits qui lui conviennent très bien et c’est pour ça que le bilan qu’on doit faire de ces 2 dernières épreuves n’est pas mauvais pour lui. Kallio est toujours 2èmeau championnat du monde, il va prendre des gros points lors des 3 prochaines courses et il sera de nouveau à la lutte avec Tito pour le titre ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de