Jorge Lorenzo : « je suis un peu amer »



Après un Grand Prix d’Italie qui avait vu Jorge Lorenzo revenir aux affaires, on attendait qu’il confirme ce regain de forme, chez lui, en Catalogne.

Pourtant, à l’issue du Grand Prix, l’histoire est bien différente puisqu’après avoir rencontré de grandes difficultés à suivre le rythme imposé par ses adversaires, il terminait dernier du groupe des quatre fantastiques sans avoir jamais donné l’impression de pouvoir inverser la tendance.

L’Espagnol, qui ne cachait d’ailleurs pas sa déception, confessait, à demi-mots, un choix de set-up peut-être pas tout à fait judicieux.

« Je suis un peu amer. Je savais que mes adversaires étaient bien et que même Vale avait un bon rythme. Le mien aussi était bon, mais malheureusement, après le départ, je n’ai pas pu prendre le moindre avantage. Nous étions rapides, car il faisait moins chaud, mais quand Rossi m’a dépassé, j’ai compris que je ne pouvais pas accélérer dans les deux derniers virages. Un point sur lequel j’étais fort la saison dernière.

Afin de minimiser le manque de stabilité à l’arrière, nous avons réduit la puissance, ce qui a eu un impact sur l’accélération. En plus, j’ai commencé à perdre du grip et quand j’étais derrière Dani, j’avais du mal à rester avec lui et je n’ai jamais eu la moindre possibilité de le déboîter. Je pouvais seulement rattraper un peu de retard à certains endroits. Sans ces problèmes, nous aurions pu nous battre pour la victoire. Nous avons amélioré le freinage, mais pas assez ».

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de