Test post-GP en Catalogne : Marquez poursuit son règne, Smith se reprend.



Au lendemain du GP de Catalogne, le tracé de Montmélo accueillait de nouveau les machines de la catégorie reine pour une journée de test avec, à leurs côtés, l’équipe Suzuki. Marc Marquez, auteur dimanche de sa 7ème victoire consécutive, s’est montré le plus rapide avec un chrono de 1’41’’184, soit à 2 /10èmes du temps de la pole-position réalisé samedi par Dani Pedrosa.

 

Après une matinée ensoleillée, le tracé Catalan a passé l’après-midi sous la menace de nuages sombres. Malgré quelques gouttes à la mi-journée, le ciel est resté clément et a permis aux 23 pilotes conviés à cette journée d’essais de rouler à leur guise.

En sortant ce matin de la voie des stands, Randy De Puniet devait un peu avoir le sentiment de prendre « le train en marche », le français étant le seul pilote du jour à ne pas avoir roulé durant tout le week-end pour le compte de la 7ème épreuve du championnat. Le pilote Suzuki avait toutefois un programme riche à passer en revue, avec comme vedette dans le stand Suzuki, le nouveau moteur tant attendu. Assurément, les hommes de Davide Brivio auront de nombreuses informations à analyser après cette journée de roulage puisque Randy De Puniet a effectué 85 tours de circuit, soit plus de 3 fois la distance de l’épreuve négociée la veille. A la clé, un temps de 1’43’’683, la 17ème performance du jour et qui l’aurait placé en 21ème position sur la grille de départ.

L’homme le plus assidu en piste avec un total de 89 tours, fut Dominique Aegerter. Pour son premier contact avec une MotoGP, le Suisse a utilisé la 2ème machine de Mike Di Meglio dans l’équipe Avintia. Le protégé de Fred Corminboeuf s’en est sorti avec les honneurs en obtenant le 22ème temps, à 1’’2 du chrono réalisé par Hector Barbera. Mike Di Meglio, en 1’44’’624, s’est classé 20 du jour.

Toujours en catégorie Open, on notera le 14ème temps obtenu par Scott Redding qui a testé une nouvelle géométrie sur sa machine et qui a, par ailleurs, poursuivi le travail de développement du logiciel Magnetti-Mareilli utilisé par les machines Open.

Chez Forward, on s’est laissé tenter par l’échangisme. Aleix Espargaro et Colin Edwards ont cumulé un total de 75 tours et ont donc échangé leur monture pour confronter leurs impressions. L’Espagnol a tourné en 1’42’’153 (9ème temps) et Edwards en 1’44’’364, a décroché le 19ème temps.

Crédité du meilleur temps à la mi-journée, Jorge Lorenzo a finalement « glissé » jusqu’à la 3ème performance du jour, avec un temps de 1’41’’515. Au sein de l’équipe officielle Yamaha, on a notamment essayé un nouvel échappement mais difficile de dire si ce nouveau matériel a apporté un plus si l’on se fie au chrono obtenu par Valentino Rossi. L’italien, 2ème hier, a été crédité du 10ème temps, à près de 1’’ de Marquez.

La belle surprise est venue de Bradley Smith qui, au lendemain d’une décevante 10ème place en course, a été l’auteur de la 2ème meilleure performance, à 40/1000èmes du temps de référence. L’anglais, avec ce chrono de 1’41’’224, aurait eu le privilège de s’élancer de la 2ème ligne dimanche. De quoi rassurer l’équipe Tech3 avant de mettre le cap, dans un peu plus d’une semaine, sur le circuit d’Assen.

A signaler enfin qu’à la demande de la commission de sécurité, les pilotes ont évolué durant 30 minutes sur une version modifiée du circuit de Catalogne. Un sujet sur lequel nous reviendrons dans les prochains jours. Suite des roulages demain pour Suzuki qui partagera la piste avec plusieurs équipes Moto2.

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de