Catalogne : Marc Marquez et le remake de Catch me if you can



Si samedi, Marc Marquez connaissait son premier revers de la saison en laissant filer la pole position à son équipier, Dani Pedrosa, il ne lui fallait pas longtemps pour reprendre ses idées et remporter un septième succès en sept rendez-vous.

Alors hier, lors du test post Grand Prix, on se doutait que l’Espagnol serait une fois de plus assez compliqué à arrêter et c’est effectivement ce qui s’est produit puisque le Champion du Monde prenait assez vite le commandement des opérations et clôturait la journée avec une avance confortable, non pas sur Bradley Smith, second mais bien sur Lorenzo (3ème à 331 millièmes), Pedroda (7ème à 785 millilèmes) et Rossi (dixième à 990 millièmes).

Bien entendu, les chronos des tests ne sont pas toujours révélateurs mais une fois de plus, l’Espagnol fait mal au moral de ses adversaires qui, que les essais soient libres, qualificatifs ou post Grand Prix, n’arrivent jamais, ou presque, à attraper l’insaisissable.   

« Aujourd’hui, c’était une journée positive. Nous n’avons pas eu beaucoup de choses à essayer, mais nous avons bien travaillé sur l’électronique. Certaines choses se sont bien passées, mais une en particulier, dont j’attendais beaucoup, n’a pas fonctionné. J’ai surtout travaillé en prévision des autres courses. Par exemple, j’ai beaucoup travaillé dans les deux derniers virages de cette piste où je n’avais pas la vitesse de passage que je voulais parce qu’ils sont très similaires à ceux d’Assen. Enfin, j’ai testé le nouveau pneu de la gamme Bridgestone et je l’ai apprécié. Il offre une meilleure  confiance ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de