Hervé Poncharal : « Pour mon équipe Moto2, c’est la lumière au bout du tunnel ».



Alors que les pilotes Kalex se taillent la part du lion depuis le début de la saison en Moto2, l’équipe Tech3 reprend doucement du poil de la bête. En Catalogne, les Mistral ont terminé en 7ème et 9ème position, grâce à Ricard Cardus et Marcel Schrotter. Dans ce contexte, Hervé Poncharal, le patron de l’équipe Française, aimerait bien concrétiser la bonne forme de ses machines en fournissant des Mistral à d’autres équipes. Et d’après nos informations, il est probable qu’en 2015, il y ait d’autres motos natives du Var sur les grilles de départ…

GP-Inside : Hervé, il avait fallu attendre 2 années pour revoir les 2 Mistral dans le top 10 et finalement, après le GP de Catalogne, ça fait déjà 2 fois cette année !

Hervé Poncharal : « Mettre les 2 machines dans le top, on l’a fait au Texas, mais là, on a les 2 motos dans le top 9 ! Inutile de dire qu’on est très heureux de la course en Moto2. Il semble qu’il y ait une histoire d’amour entre Montmélo et la Mistral car c’est là que notre machine a décroché sa seule et unique victoire à ce jour (avec Yuki Takahashi en 2010, NDLR). Le week-end avait débuté difficilement parce que les qualifications, il ne faut rien se cacher, ont été plutôt moyennes avec Marcel Schrotter 17ème et Ricard Cardus 20ème. Et finalement, la course a été étonnante. Ricky a pris un super départ et a ensuite trouvé un rythme exceptionnel. Il s’est retrouvé à la bagarre avec Pasini, De Angelis et il n’a rien lâché, allant même jusqu’à pousser De Angelis à la faute. Quand tu franchis la ligne d’arrivée en 7ème position alors que tu es parti 20ème sur la grille, c’est un exploit, on est  très heureux… Et pendant ce temps, Marcel nous a fait du Marcel… Je suis persuadé qu’il a la vitesse pour figurer dans le top 5 mais il manque de confiance en lui, d’agressivité en qualification et dans les premiers tours de course. Malgré cela, il fait quand même une course solide et il termine 9ème, mais je pense qu’il aurait pu suivre Ricky car il avait été plus rapide que lui depuis le début du week-end ».

GP-Inside : Il se dit dans le paddock qu’avec ces résultats, la cote de la Mistral est à la hausse en ce moment, c’est vrai ?

Hervé Poncharal : « En Moto2, on a tous les mêmes moteurs, le même fournisseur de carburant, de lubrifiant et de pneus. Que reste-t-il pour faire la différence ? Le châssis et l’aérodynamique. Depuis quelques courses, certains pilotes se plaignent des châssis Suter et une grosse part d’entre eux voudraient passer sur des Kalex. Je trouve que c’est une hérésie parce que si demain tu mets Marc Marquez sur une Suter ou une Mistral, je suis sûr qu’il gagne des courses et qu’il gagnerait même le championnat. Pour moi, tous les châssis se valent. J’espère que les résultats que nous avons en ce moment vous nous permettre de monter en gamme coté pilote, car même si c’est avant tout le pilote qui fait le résultat en Moto2, on montre tout de même notre savoir-faire. Et je tiens à signaler que nous sommes désormais la seule équipe à fabriquer notre propre châssis. Tous les autres ont lâché l’affaire, nous, on s’est entêtés, on n’a passé des moments difficiles. Ça fait du bien de voir que ça marche un peu ! ».

GP-Inside : Est-ce que Tech3 pourrait fournir des châssis Mistral à d’autres pilotes et à d’autres équipes ?

Hervé Poncharal : « On pourrait avoir une ou même deux équipes en plus de nous à rouler avec des Mistral, ce serait l’idéal. L’équipe qui fait rouler Alan Techer en Espagne, celle de Xavier Vierge aussi, sont de bonnes structures. Aujourd’hui, j’ai pas mal de bons pilotes en Moto2 qui commencent à nous contacter, et surtout j’ai plein de jeunes pilotes bien placés en Moto3 qui veulent monter en Moto2 l’an prochain et qui voudraient le faire avec nos motos. Pour nous, ça ressemble à une lumière au bout d’un très long tunnel ».

GP-Inside : En gros, ce que tu nous dis, c’est que Tech3 devenant fournisseur de châssis, c’est sur le point de se concrétiser ?

Hervé Poncharal : « Il y a plusieurs plans sur lesquels nous devons travailler. D’abord, voir comment nous y prendre pour faire venir des pilotes encore meilleurs dans notre équipe Tech3 Racing. Ensuite, il y a aussi la possibilité de fournir des motos à des équipes qui sont déjà présentes en Moto2 et qui souhaiteraient faire rouler nos motos à partir de l’an prochain. Cela dit, on n’est ni Suter, ni Kalex, nous n’avons pas la capacité d’équiper 15 pilotes. Mais avoir une autre équipe à nos côtés serait un apport très intéressant car avec 4 pilotes, on dispose de 4 retours d’informations à chaque séance, et ça permet d’avancer beaucoup plus vite ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de